Coopération bilatérale ; Consultations nigéro-allemandes sur la coopération au développement

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Une  rencontre de consultations intergouvernementales entre la République du Niger et la République Fédérale d’Allemagne sur la coopération au développement s’est tenue , hier matin,  dans la salle de banquet de la primature.  C’était l’occasion pour les membres des deux délégations d’échanger sur les priorités gouvernementales du Niger et de repérer les voies et moyens pour optimiser davantage la mise en œuvre de l’engagement nigéro-allemand dans l’objectif de préparer les négociations intergouvernementales de l’année 2023.

Ces consultations coïncident avec la célébration, cette année, du soixantième anniversaire de la coopération bilatérale au développement entre le Niger et l’Allemagne, ce qui leur confère un caractère et une importance toutes particulières. Elle marque et symbolise également la solidité des liens historiques qui unissent nos deux pays.

À l’ouverture des travaux,  le Secrétaire général du Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération, M. Ado Elhadj Abou  a indiqué que, désormais, les priorités de la coopération allemande au Niger porteront sur les thèmes suivants : « Paix et cohésion sociétale », qui prend en compte l’ancien pôle prioritaire sur la « Bonne gouvernance et la décentralisation » auquel vient s’ajouter  « la construction de la paix et la prévention des crises » ; «un seul monde sans faim », qui prend en compte l’ancien pôle prioritaire sur la « sécurité alimentaire et l’Agriculture productive », auquel est adjoint la protection des sols.

En plus de ces pôles prioritaires, a ajouté M. Ado Elhadj Abou, la République Fédérale d’Allemagne finance à travers la KFW et la GIZ certains programmes hors pôles prioritaires dans le secteur de la santé reproductive, l’éducation primaire, la migration, l’emploi et le développement.

M. Ado Elhadj Abou a en outre  annoncé qu’au titre du programme de coopération 2022-2026, le Gouvernement allemand a approuvé une nouvelle tranche qui s’élève à environ 69,79 millions d’euros dont 49,6 millions d’euros au titre de la coopération financière et 20,19 millions au titre de la coopération technique. Il a par ailleurs souligné que la coopération entre les deux pays a connu un nouvel dynamisme à partir de 2012 comme en atteste la tenue régulière des dialogues politiques et les visites officielles au sommet de l’État entre le Niger et l’Allemagne.

Pour sa part, Dr Evita Schmieg, chef de délégation de la coopération allemande, elle a relevé que l’objectif du Gouvernement fédéral allemand consiste à soutenir le Niger dans la mise en œuvre de son Plan de Développement Économique et Social (PDES), sur la base des principes de la Déclaration de Paris et du Programme d’action d’Accra.  De ce fait, a-t-elle soutenu, ces consultations intergouvernementales vont permettre de prendre en considération les grandes orientations politiques que se fixe le gouvernement nigérien dans le cadre de ce plan de développement pour que l’Allemagne apporte sa contribution à la mise en œuvre de ce dernier.

«Nous avons suivi avec un grand intérêt les propos tenus par le Président de la République Mohamed Bazoum lors de sa rencontre avec le Chancelier allemand, M. Olaf Scholz, dans lesquels il réaffirme très clairement l’éducation de la jeune fille comme un des objectifs primordiaux de son gouvernement », a dit la Chef de délégation de la coopération allemande.   Elle a ainsi déclaré : « Nous partageons cette priorité du gouvernent nigérien, nous avons d’ores et déjà pris en considération en amont par l’ouverture prochaine d’un nouveau programme axé sur la promotion de l’éducation de la jeune fille».

Au terme des discussions, le Secrétaire général  du ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération, M. Ado Elhadj Abou  a déclaré que  les échanges  ont été fructueux et ouverts.  En effet, a-t-il fait savoir, les échanges  ont permis d’apprécier les progrès de même que les obstacles de la coopération entre les deux pays.

La rencontre a aussi permis d’avoir un bref aperçu des priorités et les changements initiés par le nouveau gouvernement allemand. Elle a aussi permis d’avoir un bref aperçu  sur les reformes et les priorités fondamentales dégagées par le gouvernement du Niger, a-t-il poursuivi. M. Ado Elhadj Abou s’est enfin réjoui des résultats issus de la rencontre et a exprimé la satisfaction du gouvernement nigérien.

Par Oumar Issoufou(onep)