Coopération : Le  Grand-Duché du Luxembourg consent  un avenant de 11 milliards F CFA  pour prolonger d’une année le Programme Indicatif de Coopération (PIC 3) avec le Niger

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le ministre des affaires étrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’extérieur et son hiomologue de la coopération et de l’action humanitaire, qui détient également le porte feuille de l’économie du Grand-Duché de Luxembourg ont eu une réunion de travail par visioconférence, le 28 septembre dernier. La réunion présidée par le ministre Kalla Ankourao et son homologue Frantz Fayot, à laquelle prenaient part également  l’ambassadeur du Luxembourg et le chargé d’affaires de l’ambassade  à Niamey a porté essentiellement sur la prolongation du programme indicatif de coopération 3ème phase  (PIC 3) que les ministres ont approuvée.

Le Grand-Duché de Luxembourg est un partenaire de longue date du Niger avec lequel il entretient une coopération bilatérale fructueuse dans plusieurs domaines. Il s’agit notamment du  développement  rural, de l’hydraulique et de l’assainissement, de  la santé, de  l’environnement, ou encore de  la gouvernance et  du changement climatique, de  l’environnement auxquels s’ajoutent d’autres actions  spécifiques. La réunion ministérielle virtuelle entre les deux ministres et leurs délégations respectives a permis de faire le point du PIC3 et de statuer sur sa prolongation pour une année supplémentaire jusqu’au 31 décembre 2021. Cette prolongation est assortie d’une rallonge  budgétaire de 16,8 millions d’Euros soit 11milliards de francs FCFA pour couvrir ladite période.

Le ministre Kalla Ankourao, en ouvrant les travaux, a qualifié la rallonge d’une décision salutaire du Grand-Duché en faveur des populations nigériennes vulnérables qui en sont les bénéficiaires dans les différents domaines d’intervention de  la coopération luxembourgeoise. Louant la qualité de cette coopération, le ministre nigérien a indiqué que le Luxembourg  est un grand ami du Niger intervenant dans divers domaines dont les contours sont précisés dans les Programmes Indicatifs de Coopération( PIC) mis en œuvre  pour une durée initiale de 5 ans par ce pays pour soutenir les efforts du Niger.  Ce PIC 3 en cours depuis septembre 2015 couvre la période 2016-2020  et est doté initialement de 67 millions d’euros avant d’être revu à la hausse pour atteindre 85,5 millions en 2017 faisant de facto du Niger le Premier pays en Afrique bénéficiaire de la coopération luxembourgeoise  a dit le ministre Kalla Ankourao. La prolongation d’une année du PIC avec  une enveloppe  s’élevant à plus de 100 millions d’euros  matérialise le dynamisme de la coopération bilatérale a souligné le ministre des affaires étrangères,  mais cela traduit le souci des deux parties de bien préparer la 4ème phase dudit PIC.

Le ministre luxembourgeois a saisi l’occasion pour adresser sa compassion aux populations nigériennes victimes des inondations et a rappelé que son pays a contribué, à travers la Croix Rouge Nigérienne et la Croix Rouge Luxembourgeoise, à hauteur de 250 000 euros pour venir en aide aux sinistrés. Parlant de la COVID 19, il a salué les efforts du gouvernement du Niger et les mesures courageuses prises pour faire face à la pandémie. Son pays a-t-il dit, a apporté un appui aux autorités sanitaires à hauteur de 1,7 millions d’euros. Il en était d’ailleurs le premier pays européen à soutenir le Niger dans le cadre de la lutte contre cette pandémie a souligné, M Frantz Fayot tout en réitérant l’engagement de son pays à poursuivre sa coopération avec le Niger et à accompagner le gouvernement dans la recherche du mieux-être des populations.

 

  Zabeirou Moussa(onep)