Créer les conditions d’une bonne reprise des cours dans les établissements primaires

Dossier
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le constat est fait par le ministre de l’Enseignement Primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de l’Education Civique, M. Daouda Mamadou Marthé, lorsqu’il a visité plusieurs établissements le mardi 26 mai 2020. A cette occasion, le ministre a déclaré à la presse que ce qu’il a constaté lui donne l’espoir que l’école ne sera pas un lieu de contamination de la maladie à coronavirus.

Accompagné du président de la délégation spéciale et plusieurs autres acteurs de l’école, le ministre Marthé a constaté la disponibilité et l’installation des dispositifs de lavage des mains dans tous les établissements visités. La délégation ministérielle a constaté plusieurs types de dispositifs de lavage des mains, très pratiques et à la portée des élèves, installés à la devanture des salles de classe et des salles administratives. Le Ministre a ainsi rassuré les parents d’élèves et les enseignants que les cours vont commencer le 1er juin dans la sécurité de la santé des élèves et des enseignants. « Nous avons pris toutes les dispositions pour que COVID-19 s’éloigne des écoles », déclare le Ministre à la fin de cette visite. Le Ministre Marthé a invité les responsables des établissements et les enseignants à la rigueur dans le respect des mesures barrières, notamment le respect de la distanciation, le port des masques, le lavage des mains etc. C’est pourquoi, les classes et établissements des préscolaires ont été réquisitionnés. « Sur l’ensemble du territoire national, dans toutes les écoles publiques nous avons décidé de libérer les élèves des jardins d’enfants pour que les classes de ces jardins soient utilisées afin de prendre en charge les élèves qui seraient en surnombre. Nous avons demandé à tous les enseignants de préscolaire de se mettre à la disposition de leur direction régionale afin de prendre en charge les autres classes », a-t-il déclaré.

A cette occasion, le président de la délégation spéciale de la ville de Niamey, M. Moctar Mamoudou, a rassuré le ministre et les acteurs de l’école que les opérations de désinfection des classes vont se poursuivre durant toute la période des cours, c’est-à-dire du 1er juin au 15 juillet 2020. Il a souligné que tous les moyens sont mobilisés pour accomplir cette mission.

Ali Maman(onep)