Défense nationale : La Réserve Militaire est-elle un problème ?

Société
Spread the love

Sharing is caring!

La sécurisation des Nigériens et de leurs biens est l’une des priorités des plus hautes autorités au premier rang desquelles, le Président de la République Mohamed Bazoum qui s’est engagé à ce qu’aucune parcelle du territoire national n’échappe au contrôle de l’Etat. Ce faisant, depuis son investiture, le Chef Suprême des Armées n’a ménagé aucun effort pour permettre aux Forces de Défense et Sécurité (FDS) d’être dans les conditions les meilleures pour porter des coups très durs aux terroristes de tout bord écumant l’Ouest africain. Aujourd’hui, force est de reconnaitre que du Lac Tchad, à la zone des «trois frontières» en passant par la frontière Sud, les Forces de Défense et de Sécurité ont pris l’ascendant sur ces forces du mal qui terrorisent les populations.

Pour en arriver là, le gouvernement a initié des mesures dans plusieurs domaines. Il s’est d’abord agi de l’amélioration des conditions de vie des militaires et de leurs familles. Il y a ensuite eu le recrutement en masse afin de doubler les effectifs et avoir du personnel suffisant sur les différents fronts. Puis la diversification des partenaires afin d’assurer au personnel une formation de qualité aux cotés des plus grandes armées monde. Et enfin, l’achat de matériels de combat majeurs ayant fait la démonstration de leur efficacité sur d’autres théâtres d’opérations.

En dépit de toutes ces actions, et dans la recherche de mesures innovantes, le Niger vient de franchir un nouveau palier à travers le décret 2022-436/ PRN/ MDN du 25 Mai 2022 portant sur la Réserve Militaire en application de la loi n°2020-065 du 03 Décembre 2020 portant Statut du Personnel Militaire des Forces Armées Nigériennes. Cette loi prévoit la possibilité de recrutement d’anciens militaires pour constituer un réservoir de forces susceptibles de renforcer les capacités des Forces Armées en temps de paix ou dans une situation de conflit ou de crise. Cette décision vient donc renforcer les mesures entreprises pour faire face aux besoins en effectifs supplémentaires et diminuer la pression sur le personnel engagé de jour comme de nuit.

La réserve militaire apparait en d’autres termes comme un mécanisme permettant de mobiliser

rapidement des ressources humaines qualifiées et expérimentées capables de soutenir ou au-delà de suppléer les forces dans certaines de leurs missions. Plus précisément, la réserve militaire permettra de décharger les Forces opérationnelles des tâches qui ne participent pas directement à la Défense. Il lui sera donc confié des tâches de surveillance des installations et sites, d’escorte des missions ou de personnes entre autres. A titre d’exemple, la surveillance des travaux de construction du pipeline, la surveillance du site d’exploitation du pétrole, des mines, des sites aurifères, la protection des chantiers de route, de forage, etc.… qui sont aujourd’hui dévolues aux Forces opérationnelles (FAN, Gendarmerie Nationale, Garde Nationale) pourront être prises en charge par la réserve, ce qui rendra disponible le personnel opérationnel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Il existe deux composantes au sein de la réserve militaire à savoir celle opérationnelle composée de militaires ayant atteint la limite d’âge de leurs grades, de Généraux en deuxième section et de militaires ayant démissionné et maintenus dans le cadre de la réserve. L’autre composante est citoyenne et est composée des militaires ayant effectué leur service légal conformément aux dispositions légales et règlementaires, ceux ayant servi à la Garde Nationale du Niger, à la Polie Nationale, à la Douane Nationale, aux Eaux et Forêts, le personnel ayant effectué le service national et les volontaires. Pour ces deux composantes, il a été défini le périmètre des missions qui leur seront assignées, l’organisation et le commandement qui les géreront, les conditions de leur recrutement, leur recyclage et éventuellement leur formation, les modalités de nomination, d’avancement, leurs devoirs, les droits qui leur seront conférés, la gestion de la mobilisation, les garanties sociales, la protection juridique auxquelles aspirent les mobilisés ainsi que leurs familles.

En somme, la réserve militaire vient compléter la panoplie de mesures tendant à renforcer les capacités humaines des Forces Armées, atténuer la pression rotative du personnel engagé au front. Elle va en droite ligne de la sécurisation croissante des populations. Du reste dans tous les Pays du monde, la réserve militaire existe.

MOUDANCHIROU Ouma Djamila Responsable Communication MDN