Diffa/2ème Session ordinaire du Conseil Régional au titre de l’année 2020 : Les Conseillers examinent le budget 2021

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

La 2ème session ordinaire du Conseil Régional de Diffa s’est ouverte le mercredi 21 octobre dernier dans la salle de réunions de l’Institution sous la présidence du président du Conseil Régional, et en présence du Secrétaire général du Gouvernorat, des conseillers régionaux, des directeurs régionaux, des représentants des partenaires au Développement et de plusieurs invités.

A l’ouverture de la session, le président du Conseil Régional s’est appesanti sur l’importance des assises qui comportent à leur ordre du jour, l’examen de plusieurs dossiers importants avec notamment le débat sur le budget pour l’exercice 2021. M. Mairou Malam Ligari a indiqué qu’au moment où se tient cette session, le débordement des eaux de la Koumadougou commence dans la région avec des menaces sur les habitations, les aménagements hydro-agricoles et peut être même sur les infrastructures routières comme ce fut le cas l’année dernière. «C’est pourquoi, je profite de cette occasion pour lancer un vibrant appel à l’Etat et aux partenaires pour venir en aide à la population de Diffa afin de sauver les récoltes qui peuvent l’être, de prévenir les inondations des villages, de protéger la  Route Nationale (RN 1) et d’anticiper sur les conséquences sanitaires et économiques qui pourraient subvenir» a –t-il ajouté. Le président du Conseil régional de Diffa a souligné que cette 2ème session ordinaire 2020 s’ouvre également dans un contexte national marqué par l’atmosphère de précampagne électorale qui, descend jusque dans nos villages et hameaux. Il a exhorté tous les acteurs politiques locaux et toutes les couches sociales à s’investir pour des élections apaisées, libres et démocratiques, telles que voulues par les plus hautes autorités du pays avec à leur tête SE Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l’Etat.

Evoquant le budget, M. Mairou Malam Ligari a souligné que les recettes propres de la région ne représentent que 5% tandis que la dotation de l’Etat aux collectivités Territoriales est de 18% des prévisions en 2021. «Les impôts rétrocédés à l’Etat dont l’assiette est très faible dans notre région sont estimés ici à 9% sur la base des recettes de l’année 2020. Des recettes sont annoncées cette année par certains partenaires directement ou indirectement à l’Agence Nationale du Financement des Collectivités Territoriales (ANFICT); elles sont estimées à 33%. En somme, les redevances pétrolières constituent nos principales ressources ; elles sont de l’ordre de 32% de nos recettes prévues pour 2021. Ainsi, le projet du Budget 2021 proposé s’équilibre en recettes et en dépenses à la somme de 954.962.787 francs» a dit le président du Conseil Régional de Diffa.

Ce budget est reparti en budget d’Investissement avec 588.637.515 francs ; et en budget de fonctionnement 366.325.272 francs. M. Mairou Malam Ligari a noté que la présente session consacre la dernière session budgétaire de leur Exécutif après 10 années de service public au profit de la région Collectivité Territoriale, dont ils sont les pionniers. «La dernière session sans doute, qui viendra couronner notre passage, dans cette auguste assemblée régionale, se tiendra incha Allah courant janvier 2021 aux fins de valider le compte administratif et le compte de gestion de l’exercice 2020, et préparer ainsi le passage de témoin avec les nouvelles autorités élues lors des élections régionales du 13 décembre 2020», a-t-il dit.

Auparavant, le Secrétaire général du Gouvernorat a salué la forte mobilisation des acteurs avant de dire toute l’importance de la présente session qui aura à examiner en toute sérénité les questions budgétaires. M. Yahaya Godi a enfin souhaité plein succès aux travaux.

Mato Adamou ONEP DIFFA