Diffa :  Célébration de la Journée mondiale de la Santé mentale

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le gouverneur de la région de Diffa, M. Issa Lemine a présidé le 10 octobre dernier la cérémonie de lancement des activités entrant dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de la santé mentale. C’est le site du Centre Hospitalier Régional qui a servi de cadre à  cette  cérémonie qui s’est déroulée en présence du président du Conseil régional, du maire de la commune urbaine de Diffa, de l’honorable Chef de canton de la Koumadougou, des responsables des Forces de défense et de sécurité, des responsables du secteur de la santé, des représentants des ONG intervenant dans le secteur de la Santé.

 

Procédant au lancement des activités, le gouverneur de la région de Diffa a souligné que 2018 à 2019 la disponibilité en services et soins de santé mentale est passée de 23 à 32 districts sanitaires couverts jusqu’au niveau des CSI. L’accompagnent communautaire qui était disponible dans deux (2) régions en 2018 est aujourd’hui disponible dans quatre régions à savoir Diffa, Maradi, Dosso et Tillabery, selon le gouverneur. A cela s’ajoute l’implémentation de la stratégie d’intégration des soins de santé mentale dans les services de santé publique. M. Issa Lemine a enfin rendu un vibrant hommage aux partenaires au développement qui appuient l’Etat à travers le Ministère de la Santé publique dans la prise en charge des soins appropriés de la santé mentale.

Auparavant, le maire de la commune urbaine de DIFFA a, après avoir souhaité la  bienvenue aux participants, souligné sur l’importance de cette journée mondiale de la santé mentale. Pour Malam Brah Mamadou le thème de cette journée qui est « le  soutien psychologique – prendre soin de soi », reflète suffisamment l’attention sur une prestation de soin mais aussi de prévention.

Quant au Directeur régional de la santé publique, il a rappelé l’historique de la Journée avant de souligner qu’à travers le thème de cette année, il s’agit de demander aux acteurs de terrain et aux partenaires de redoubler d’efforts dans les actions de soins de proximité. Et cela en impliquant fortement les structures de soins opérationnelles et les communautés dans la mise en œuvre de la stratégie de soins de santé mentale a conclu  Dr  Daouda Saley.

 

Mato Adamou ONEP  Diffa