Diffa/Célébration de la journée nationale de la femme : La Fondation Noor fait un don de vivres et de produits au Centre Mère et Enfant

Société
Spread the love

Sharing is caring!

La Maison des Jeunes et la Culture de Diffa a servi de cadre, le vendredi 20 mai 2022, pour la tenue des festivités entrant dans le cadre de la Journée nationale de la femme nigérienne, célébrée le 13 mai de chaque année. Le lancement des activités placé sous la présidence du Secrétaire général du Gouvernorat, s’est déroulé en présence du président du Conseil régional, du préfet, du 2ème Adjoint au maire, de la Directrice régionale de la Promotion de la femme et de la protection de l’Enfant ainsi que de nombreux invités.

Plusieurs allocutions ont marqué la cérémonie. C’est ainsi que le 2ème Adjoint au maire de Diffa a souhaité la chaleureuse et fraternelle bienvenue aux participants avant d’adresser aux femmes ses vœux, les meilleurs, à l’occasion de la célébration de cette journée historique pour les femmes et les filles.

Quant à la Directrice régionale de la Promotion de la Femme et de la protection de l’Enfant, elle a rappelé l’historique de cette journée avant de souligner que le thème de cette édition qui est «la participation de la Femme dans la gestion de la paix et de la Sécurité». Ce thème a poursuivi Mme Hassane Tchima Garba répond aux préoccupations sécuritaires actuelles du Niger où les femmes et les enfants sont les plus affectés eu égard à leur vulnérabilité liée à la perte de leurs époux et parents du fait des conflits armés.

Pour parer à cette situation, le Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations-Unies a approuvé et adopté, le 31 octobre 2000, la résolution 1325 et bien d’autres résolutions, afin de réduire les effets préjudiciables des conflits armés sur la femme tout en reconnaissant son rôle non moins important dans la prévention, le règlement des conflits et la consolidation de la paix. Cette résolution, a conclu Mme Hassane Tchima Garba, a été adoptée, pour que les femmes ne soient plus perçues comme des simples victimes innocentes, mais comme des agents de changement et des actrices de développement avec des potentiels multiples et multiformes à exploiter en période de paix comme en période de conflit.

Procédant au lancement des activités, le Secrétaire général du Gouvernorat de Diffa a salué la forte mobilisation de la communauté féminine à cette cérémonie de célébration de la journée nationale du 13 Mai. M. Hambally Bouweye de rappeler que la commémoration de cette Journée est devenue une tradition pour les vaillantes femmes du Niger, depuis l’avènement de la Conférence Nationale Souveraine au cours de laquelle, les femmes ont marché pour revendiquer une meilleure représentation au sein de la Commission Préparatoire.

Il a ensuite assuré que les autorités de la 7ème République ne ménageront aucun effort pour poursuivre et promouvoir l’équité du genre afin que la femme nigérienne puisse jouir des droits et libertés conférés à elle par la Constitution de la République et les différentes conventions internationales ratifiées par le Niger. M. Hambally Bouweye a enfin rendu un vibrant hommage aux partenaires au Développement qui œuvrent aux cotés de l’Etat dans ce noble combat de prise en charge des questions féminines.

Notons qu’en marge de cette cérémonie le Secrétaire général du Gouvernorat de Diffa a réceptionné un important don composé de sacs de riz, de bidons d’huile et des cartons de savons de la part de la Fondation NOOR de la 1ère Dame Hadjia Hadiza Bazoum au profit du Centre Mère et Enfant de Diffa. Le don a été remis par le représentant régional de la Fondation NOOR Elhadj Adam.

Mato Adamou, ONEP Diffa