Diffa : Lancement de campagne de sensibilisation pour le renforcement de la participation des femmes et des jeunes dans le dialogue intercommunautaire

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le mardi 29 Septembre 2020 a eu lieu une cérémonie de lancement de la campagne de sensibilisation pour le renforcement de la participation des femmes et des jeunes dans les différents cadres de dialogue intercommunautaire et la facilitation de la prise en compte de leurs besoins spécifiques. Cette cérémonie s’est déroulée dans la salle de réunions du Gouvernorat sous la présidence du Gouverneur de la région M. Issa Lemine.

L’on notait à cette occasion la présence du préfet de Diffa, de la Cheffe de Base OXFAM Diffa, du responsable du Sous-Bureau FAO, du Chef de Canton de la Koumadougou, des représentants des Communes de N’Gourti, de N’Guigmi, de Kablewa, de Toumour, de Gueskérou et de Bosso. Organisée par l’ONG OXFAM, cette cérémonie vise à mettre en place une approche holistique qui soutient le triptyque Urgence-Développement-Consolidation de la Paix.

Dans son discours à cette occasion, la cheffe de Base OXFAM a d’abord remercié les participants pour leur participation massive à cette cérémonie avant de situer l’objectif de cette activité. Il s’agit selon Hadjia  Gouya Mahamane Delley, de sensibiliser les communautés sur l’importance de la prise en compte des besoins spécifiques des femmes et des jeunes dans les instances décisionnelles communautaires. Il s’agit aussi sensibiliser ces communautés sur le rôle des femmes et des jeunes dans la culture de la paix, la cohésion sociale, la coexistence pacifique et la gestion non violente des conflits. La cheffe de Base OXFAM Diffa a aussi noté la faisabilité de présenter un plaidoyer auprès des leaders pour une meilleure représentativité des femmes et des jeunes dans les programmes communautaire. Elle a enfin insisté sur le rôle important des femmes dans la gestion des conflits liés à la transhumance.

Procédant au lancement de cette campagne, le Gouverneur de Diffa a tout d’abord salué l’initiative d’impliquer les femmes et les jeunes dans les différents systèmes de prise de décision au sein des communautés. M Issa Lemine a ensuite souligné que la problématique du développement local est à la confluence de la bonne gouvernance. Elle constitue un enjeu pour les pouvoirs publics, les collectivités territoriales et les communautés locales. Pour le gouverneur de la région de Diffa, ce démarche s’inscrit dans le cadre de l’analyse participative et approfondie des déterminants de conflits et facteurs de la paix pour le renforcement des cadres de concertation régionaux et locaux, en vue de faciliter l’accès apaisé aux ressources naturelles et notamment pastorales pour une contribution à la consolidation de la paix.

 

Mato Adamou ONEP Diffa