Discours prononcé par le Président de la République du Niger, Leader désigné pour la promotion de la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine à l’occasion de la cérémonie de lancement du démarrage des échanges commerciaux de la ZLECAF le 1er janvier 2021 : “Je demande à tous les Africains, jeunes ou vieux, femmes ou hommes de s’approprier notre commune ambition de réaliser l’Afrique que nous voulons, une Afrique en paix, unie, prospère, dirigée par ses propres enfants”, déclare SEM. Issoufou Mahamadou.

Discours
Spread the love

Sharing is caring!

« Excellence Monsieur Cyril Ramaphosa, Président de l’Union Africaine, Président de la République d’Afrique du Sud ;

Excellences, Mesdames et Messieurs les Chefs d’État et de gouvernement ;

Excellence, Monsieur Moussa Faki Mahamat, Président de la Commission de l’Union Africaine ;

Mesdames et messieurs mes chers Concitoyens Africains

Vous me permettrez tout d’abord de souhaiter à vous tous de joyeuses fêtes de fin d’année 2020. Une année horrible qui sera à jamais gravée dans nos mémoires comme celle de la pandémie de la Covid 19 avec les bouleversements de tout ordre qu’elle a induits. Alors que cette année se termine avec la recrudescence de cette pandémie, 2021 qui s’annonce ouvre de réels espoirs avec la mise en place des vaccins et surtout pour notre continent, le démarrage des échanges, le 1er Janvier dans le cadre de la Zone de Libre Echange Continental Africaine.

Il y a lieu de reconnaitre que nos instances de négociation, sous l’impulsion de la Commission de l’Union Africaine et du Secrétariat de la ZLECAf, ont abattu un travail remarquable, permettant la signature et la ratification de l’Accord de la ZLECAf dans le délai le plus court jamais enregistré dans l’histoire de notre organisation.

Au stade actuel, cinquante-quatre pays ont signé cet accord et trente-quatre l’ont ratifié. Ces pays et d’autres qui sont dans le processus de ratification ont déjà soumis leurs listes de concessions tarifaires. Les travaux finalisés sur les règles d’origine couvrent 81%.

C’est pourquoi j’ai recommandé à notre assemblée extraordinaire du 5 décembre 2020 que les échanges commencent sur la base des règles d’origine convenues tout en invitant la Commission de l’Union Africaine et le Secrétariat de la ZLECAf à accélérer la finalisation du reste du travail y compris les négociations sur les phases 2 et 3 portant sur les investissements, la politique de la concurrence, la propriété intellectuelle et le commerce électronique qui doivent être fusionnées. 

Je note que la 5ème Réunion des Hauts Fonctionnaires tenue à Accra (Ghana) le 4 décembre 2020 a adopté les documents commerciaux nécessaires au début des échanges notamment les modèles de Certificat d’origine, de la Déclaration d’origine, de la Déclaration de Producteur et de Fournisseur.

Je voudrais souligner combien l’appui et l’accompagnement des partenaires stratégiques du processus de la ZLECAf demeureront précieux pour nous. En cela, je réitère nos remerciements à la Commission Économique des Nations Unies pour l’Afrique, la Banque Africaine d’Exportation et d’Importation, la Banque Africaine de Développement, l’Initiative AfroChampions et l’Africa e-Trade Group avec sa plateforme de commerce électronique. Je les encourage à poursuivre leur appui.

J’en appelle aux Chambres de Commerce, aux organisations patronales et à la communauté des affaires de se mettre au travail dans un partenariat gagnant-gagnant au bénéfice de toute l’Afrique.

L’accord de la Zone de libre-échange continental constitue un pas de géant dans le processus d’intégration du continent. Ce pas doit être poursuivi par beaucoup d’autres notamment la mise en œuvre des plans d’industrialisation, du développement des infrastructures et de l’agriculture en Afrique. La mise en place de tous ces plans permettra de booster la croissance et de créer des emplois pour les jeunes.

Notre génération est en train d’accomplir sa mission. Je demande à tous les Africains, jeunes ou vieux, femmes ou hommes de s’approprier notre commune ambition de réaliser l’Afrique que nous voulons, une Afrique en paix, unie, prospère, dirigée par ses propres enfants.

Bonne année 2021 à toutes et à tous

Que Dieu bénisse l’Afrique

Je vous remercie.»