Don de produits alimentaires aux déplacés d’Anzourou : Le Médiateur de la République et des bonnes volontés viennent en aide aux déplacés ayant fui les violences

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le 20 mai dernier, le Médiateur de la République, Me Ali Sirfi Maiga qu’accompagne une forte délégation, était à Tillabéry, au chevet des populations déplacées de la commune d’Anzourou. En leur rendant visite, Me Maïga a fait un don de 2 tonnes de riz et de 500 kits de nourriture à ces déplacés qui ont fui leurs villages à cause des violences des groupes armés. Ce don est surtout destiné aux plus vulnérables notamment les enfants et les malades. Déjà le 16 du même mois, le parti CONIR-HIMMA avait fait don, aux mêmes déplacés, de 10 sacs de riz. Ces dons ont été réceptionnés en présence des autorités administratives et communales de Tillabéry.

Au cours de la remise du don, le Médiateur de la République a déclaré qu’il a effectué le déplacement pour exprimer sa compassion pour les populations des villages d’Anzourou mais aussi pour s’enquérir des conditions d’accueil et d’hébergement desdites

populations principalement composées de femmes et de jeunes. «Nous sommes venus, ma délégation et moi, pour réconforter et recueillir les propositions et les préoccupations des populations

déplacées», a ajouté Me. Ali Sirfi Maïga. Il a, en sa qualité de Médiateur, lancé un appel à l’endroit des pouvoirs publics afin que l’engagement pris par le Chef de l’Etat, M. Mohamed Bazoum, notamment la sécurisation des

villages d’Anzourou et le raccompagnement de ces populations jusque dans leurs villages par les forces de

défense et de sécurité (FDS). «C’est un engagement qui a une valeur divine venant du prince», a-t-il déclaré. «Et en tant que Médiateur j’y veillerai aussi», a ajouté Me Ali Sirfi Maîga. Le Médiateur de la République a également appelé les communautés d’accueil, notamment les populations de Tillabéri, à la solidarité, à l’entraide, et surtout à développer le vivre ensemble face à cette situation et envers ces 12.000 personnes déplacées. Il a par

ailleurs demandé aux ressortissants de la zone vivant à Niamey ou ailleurs «de ne pas mettre de l’huile sur le feu». Me Ali Sirfi Maiga a, enfin, appelé les déplacés à retourner dans leurs villages respectifs étant donné que les FDS sont présentes sur les lieux.

Le parti CONIR-HIMMA fait don de 10 sacs de riz aux déplacés

Le dimanche 16 mai dernier, le Président du Bureau Exécutif National du parti la Convention Nigérienne pour la République (CONIR-HIMMA) était au chevet des populations déplacées de l’Anzourou. Pr Daouda Hamani n’était pas parti les mains vides. En effet, accompagné du maire de la ville de Tillabéry, M. Moussa Douma, le Président du CONIR-HIMMA a remis, à ces sinistrés, dix (10) sacs de riz. Selon le donateur, cet appui symbolise la sympathie, l’amour et le soutien de sa personne et au-delà de son parti à ces populations obligées de quitter leur terroir. Ce geste de solidarité et de compassion du BEN CONIR-HIMMA a été hautement apprécié par le maire de la commune de Tillabéry. «Vous venez de faire un important geste à l’endroit des

personnes déplacées qu’accueille la commune de Tillabéry», a déclaré M. Moussa Douma.

Notons que, le vendredi 21 mai 2021, des bus et des

camions ont été mis à la disposition, par l’Etat, des déplacés, qui sont disposés à rejoindre leurs villages respectifs. Plus de 80% d’entre eux ont fait le choix de retourner dans leurs localités sous escorte des Forces de défense et de sécurité.

Mahamadou Diallo(onep)