Dosso/Administration : L’Agence de Régulation des Marchés Publics ARMP lance son programme de formation pour l’année 2022

Société
Spread the love

Sharing is caring!

L’Agence de Régulation des Marchés Publics (ARMP) a officiellement procédé hier à Dosso, au lancement de son programme de formation au titre de l’année 2022. Pour la présente activité, il s’agit de former pendant deux jours les magistrats du pôle judiciaire spécialisé en matière économique et financière sur la chaîne de la dépense publique. Plusieurs sujets seront abordés au cours de cette formation notamment la qualité et le degré de respect des procédures mises en œuvre par les autorités contractantes dans le processus de passation des marchés. Des thèmes relatifs au respect des règles de la dépense publique en matière de marché public et des cas de non-conformité à la règlementation en vigueur seront aussi au centre des débats.

La cérémonie d’ouverture a été placée sous la présidence du gouverneur de la région de Dosso M. Albachir Aboubacar en présence de la présidente du Conseil National de Régulation Mme Souleymane Gambo, du directeur exécutif de l’ARMP M. Ibrahim Allassan, des autorités administratives de Dosso et de nombreux invités.

Dans l’allocution qu’il a prononcée à l’ouverture des travaux, le gouverneur de la région de Dosso a mis l’accent sur l’importance du pôle judiciaire qui a-t-il dit est un dispositif capital dans la promotion de la bonne gouvernance en ce sens que son apport est précieux dans la répression des délits et autres déviances liés à la gestion des deniers publics.

Il est donc crucial a précisé M. Albachir Aboubacar que les magistrats tout comme les acteurs de la commande publique puissent mener leurs missions avec toute l’efficacité nécessaire mais également avec les compétences requises en matière de passation, d’exécution et de contrôle des marchés. M. Abachir Aboubacar en a appelé à l’implication des participants en vue d’une pleine appropriation des thématiques pour qu’au terme de la formation, les participants soient à mesure d’apprécier objectivement les procédures et la chaîne de dépense, les différentes méthodes de paiement et la gestion du contentieux dans le domaine des marchés publics.

Auparavant, la présidente du Conseil National de Régulation Mme Souleymane Gambo a souligné que la formation des acteurs de la commande publique a un impact décisif sur la qualité des procédures. Elle conditionne a-t-elle notifié, la performance des acteurs et l’efficacité du système. Mieux, un système de passation des marchés publics dont les acteurs disposent des capacités adéquates est un élément clé pour le bon fonctionnement du système.

Mme Souleymane Gambo s’est longuement appesanti sur les missions de l’ARMP dont notamment celle d’assurer la régulation du système de passation des marchés publics et les délégations de service public. Dans ce cadre a-t-elle souligné, l’ARMP contribue à la formation des acteurs de la commande publique et à l’évaluation des performances du système. Elle met également en œuvre des procédures d’audits indépendants et procède au règlement non juridictionnel des litiges nés à l’occasion de la passation des marchés publics et des délégations de service public. La présidente du Conseil national de régulation a enfin réitéré l’engagement et la disponibilité de l’ARMP pour accompagner les autorités contractantes.

Mahamane Amadou ANP-ONEP/Dosso