Dosso : Lancement officiel du Momentum Résilience Sanitaire Intégrée pour les régions de Dosso et Tahoua

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le ministre de la Santé publique, de la Population et des Affaires Sociales, Dr Idi Illiassou Maïnassara, a présidé, le mardi 1er mars, à Dosso, le lancement officiel des activités du projet Momentum de résilience sanitaire intégrée dans les régions de Dosso et Tahoua, un projet financé par l’USAID. La cérémonie s’est déroulée en présence du gouverneur de la région de Dosso M. Albachir Aboubacar, du Président du conseil régional de Dosso, des autorités administratives de Dosso, Tahoua, des cadres centraux et régionaux du ministère de la santé, des représentants du système des Nations Unies et des organisations internationales et de nombreux invités.

Les objectifs de ce projet sont en étroite harmonie avec ceux du Plan de Développement Sanitaire 2022-2026. Mieux, Momentum apporte, en plus, des innovations en mettant à contribution le secteur sanitaire avec celui non sanitaire comme l’engagement effectif des autorités, des élus, des leaders traditionnels et religieux, les associations communautaires. De ce fait, il va contribuer à l’amélioration de la santé mais aussi jeter les jalons d’un système de santé résilient et durable.

Au cours de la cérémonie, le premier vice-maire de Dosso, le gouverneur de la région de Dosso, le directeur du Momentum de résilience sanitaire intégrée, la Cheffe de la mission USAID au Niger, se sont succédé pour évoquer l’importance de la présente manifestation et mettre l’accent sur les réalisations de l’USAID au Niger.

Procédant au lancement officiel des activités du projet, le ministre de la Santé publique, de la Population et des Affaires sociales a souligné que la présence de tous les participants à la cérémonie, «témoigne de l’intérêt qu’ils portent aux questions de santé et à toutes les actions de survie, de développement et de protection de la mère et de l’enfant en particulier». La santé maternelle, néonatale et infantile, la planification familiale et la nutrition a souligné le ministre de la santé publique «sont reconnues en Afrique subsaharienne comme étant un moyen essentiel pour maintenir la santé et le bien-être des familles».

Ces trois thématiques clés, a précisé Dr Idi Illiassou Maïnassara, sont au cœur des enjeux politiques, économiques et sociaux qui animent le Niger pour son développement durable. Notre pays, a dit en substance le ministre de la Santé publique, fait face à des crises et des chocs récurrents incluant le terrorisme et la criminalité, les épidémies des maladies infectieuses y compris la pandémie de COVID-19 en cours, auxquels s’ajoutent les risques naturels comme les inondations et la sécheresse. La maternité maternelle, a-t-il notifié, «reste la plus élevée au monde et

est estimée à 509 décès pour 100.000 naissances

vivantes».

Dr Idi Illiassou Maïnassara s’est longuement appesanti sur les causes de la mortalité élevée chez les femmes enceintes, les mariages forcés, le taux de décès chez les nouveau-nés et les enfants de moins de cinq ans. Bien que la situation n’est pas reluisante a indiqué le ministre de la Santé publique, le gouvernement avec l’appui des partenaires techniques et financiers «s’attèlent à juguler la situation».

Pour relever le défi et aboutir à l’atteinte de nos objectifs a indiqué Dr Idi Illiassou

Maïnassara, l’USAID a initié ce nouveau projet qui, allonge la liste de nombreux projets mis en œuvre par l’USAID tous aussi pertinents les uns que les autres. Le ministre de la Santé publique, de la Population et des Affaires sociales a lancé un appel à tous les acteurs à s’engager sans réserve afin de réussir la mise en œuvre du projet conformément aux orientations stratégiques définies et au respect du protocole d’accord avec le ministère de la Santé Publique.

Mahamane Amadou, ANP-ONEP/Dosso