Eliminatoires Coupe du Monde Qatar 2022 : Les Fennecs s’imposent sans grande difficulté face au Mena

Sport
Spread the love

Sharing is caring!

Le Mena du Niger a affronté hier après-midi au Stade Général Seyni Kountché de Niamey les Fennecs d’Algérie dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022. A l’issue du temps règlementaire de la confrontation, les Fennecs se sont tranquillement imposés sur un score de 4 buts à 0. 

Après avoir étrillé le Mena à Blida en Algérie le 8 Octobre dernier, les algériens se sentaient à Niamey en terre d’avance conquise comprenant le niveau peu reluisant du Mena.  Ils se sont baladés sur tout le compartiment du jeu sans fournir des efforts supplémentaires.  Pourtant les dix premières minutes du jeu ont été promoteuses pour les poulains de Jean Michel Cavalli qui ont trimé à concrétiser face à l’intraitable portier algérien Mbolhi Adi Rais. Les attaquants nigériens ont manqué du pragmatisme et du réalisme pour perforer la défense adverse.  Adevayor a tenté de franchir le bout du filet des Fennecs en vain. Quant aux joueurs algériens, ils ont facilement abattu le portier nigérien physiquement atteint par l’âge et les qualités technico tactiques. Connaissant la faiblesse de l’adversaire, les Fennecs ont profité de la toute première occasion pour ouvrir le score à la 20e minute par l’entremise de  Mahrez Riyad Karim après avoir été  servi par  Bounedjah Baghdad. Les algériens ont repris confiance lorsque Silimani Islam a inscrit le 2e but à la 27e minute.  Le technicien français était face à son destin pour éviter le naufrage à son équipe devant son public fortement mobilisé. Les deux parties ont regagné les vestiaires sur un score de 2 buts à 0  en faveur des visiteurs. 

A la reprise du jeu, Bennacer Ismael a étranglé le Mena en inscrivant le 3e but de la rencontre à la 47e minute du jeu.  Malgré le changement effectué pour contenir la pression adverse, le technicien français était au bout de ses idées tandis que l’attaque du Mena était confrontée à une vive résistance de la part de la défense des Fennecs en vue de franchir la surface de réparation. Toutes les actions et les belles intentions de Wonkoye, Adebayor et consort, sont vouées à l’échec.  A la 53e minute, Bounnedja Baghdad servi par Mahrez a marqué le 4e  but des Fennecs.  La tâche était ardue pour le Mena afin d’espérer une quelconque victoire attendue par son public.

Le Mena a commencé à perdre de plus en plus de crédibilité vis-à-vis de son public. L’équipe nationale du Niger est connue ces dernières années par son inefficacité avérée. La beauté du jeu importe peu, l’essentiel, est de remporter la victoire. Les supporters ont quitté le terrain sous l’effet de colère avec le sentiment d’être humiliés.  Au regard de la composition de l’équipe actuelle, l’instance faitière du football doit faire son mea culpa afin de mettre fin à ces séries d’échecs inhabituels à notre équipe nationale. En seulement deux matchs le Mena a encaissé 10 buts et marqué un seul. Cela doit interpeler l’ensemble des acteurs du ballon rond pour que l’objectivité soit de mise dans la composition de l’équipe nationale et la sélection de l’entraineur.  Il faut trouver des solutions idoines pour que le match du Mena ne soit plus synonyme de frustration et d’humiliation. Les autorités nigériennes ont joué leur partition en créant les conditions pour que le football aille mieux. Force est de constater que la situation ne fait que se détériorer au grand dam des uns et des autres. Les nigériens ne méritent pas ce résultat catastrophique.

Laouali Souleymane(onep)