Entretien entre le Président de la République  et le Vice-Président de la Banque Mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre : La Coopération entre le Niger et la Banque Mondiale au centre des échanges

Economie
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SE Issoufou Mahamadou s’est entretenu, par visioconférence, hier dans l’après-midi, avec le nouveau Vice-président de la Banque Mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, M. Ousmane Diagana. L’entretien entre les deux personnalités a essentiellement porté sur la Coopération entre le Niger et la Banque Mondiale. Les échanges se sont déroulés en présence du Ministre des Finances, M. Mamadou Diop.

Le  Ministre des Finances, M. Mamadou Diop a résumé à la presse de manière globale le contenu de l’entretien. Il a souligné que les échanges ont porté sur la coopération entre le Niger et la Banque Mondiale, de manière spécifique sur trois points. La situation économique du Niger, la pandémie de la COVID 19 et son impact sur la santé et sur l’économie nationale et enfin sur le plan de riposte de la COVID 19. Le Ministre a indiqué que les échanges ont été très riches, d’où la satisfaction des deux personnalités. Au cours des échanges, M. Ousman Diagana a salué la bonne coopération entre le Niger et la Banque Mondiale, tout en rendant un hommage au Président de la République Issoufou Mahamadou pour son leadership au niveau sous régional avec la présidence de la CEDEAO, mais au niveau continental aussi avec la ZLECAF dont il est le champion. 

 

Le Ministre des finances a relevé que le financement attendu de la Banque Mondiale est d’environ 675 milliards de FCFA. Il a expliqué que sur les 675 millions une partie est destinée à la prise en charge de l’impact sanitaire et économique de la COVID 19, une autre sera  destinée à la réorientation des projets de la Banque Mondiale au Niger pour la prise en charge de la pandémie de la COVID 19. «Au cours des échanges le Président de la République a insisté sur les priorités du Niger. La première étant la sécurité et le lien entre sécurité et développement, parce que sans sécurité il n’y a pas de développement. Le deuxième point parmi les priorités évoquées par le Président de la République, c’est la mise en œuvre et le renforcement d’institutions fortes. La troisième priorité c’est les infrastructures. Le Président de la République a évoqué le projet Kandadji, un projet capital pour le pays compte tenu de son importance pour le développement économique, industriel et sociale du Niger. Le Chef de l’Etat est revenu sur l’Initiative 3N, sur laquelle le Vice-président a insisté pour dire que c’est un projet très important pour le peuple nigérien. La quatrième priorité c’est la santé, pour laquelle le Président  de la République a salué la Banque Mondiale pour ses efforts en faveur du Niger, pour la prise en charge de cette pandémie et la lutte contre la propagation de la maladie. Par rapport à la COVID 19 le Chef de l’Etat a rappelé la perte des recettes fiscales de notre pays, qui a été chiffrée à environ 200 milliards de FCFA. Les secteurs les plus affectés sont, notamment l’hôtellerie, le tourisme et le transport. C’est pour pourquoi, au-delà des 675 milliards, nous avons introduit, auprès de la Banque Mondiale une demande d’aide supplémentaire d’environ 150 millions de Dollars. Nous espérons que la réponse sera positive à cet égard », a dit le Ministre des Finances, tout en précisant que les reste des échanges ont porté sur la qualité du portefeuille de la Banque Mondiale au Niger, dans la perspective de l’orienter vers les priorités du pays. Au terme de l’entretien, le Président de la République a indiqué il y’a un avant et un après COVID 19, par conséquent il a invité la Banque Mondiale à une réflexion profonde pour tenir compte de la situation qui prévaut dans le monde, a précisé M. Mamadou Diop.

 Ali Maman(onep)