Fin de la 2ème édition de la Foire des Industries culturelles du Niger (FICNI) : Soirée de gala et remise des prix aux différents lauréats

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Les lampions se sont éteints le dimanche 22 mai dernier sur la 2ème édition de la Foire des Industries culturelles du Niger (FICNI). La cérémonie de clôture de cet événement a été marquée par l’organisation d’une soirée de gala au Centre culturel franco nigérien Jean Rouch (CCFN/JR) de Niamey. Au cours de cette soirée, les prix et distinctions ont été remis aux différents lauréats avec à la clé des prestations artistiques ainsi qu’un défilé de mode présenté par des jeunes stylistes nigériens, le tout devant le ministre de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat, M. Mohamed Hamid.

Organisée par l’Agence de Promotion des Entreprises et Industries Culturelles (APEIC), la FICNI s’est déroulée du 17 au 22 mai au Centre culturel Oumarou Ganda (CCOG) de

Niamey avec des expositions-ventes des produits de l’industrie culturelle, des conférences débats, des panels, etc. C’est la 2ème édition après la 1ère qui s’est tenue en 2014.

Lors de la soirée de Gala, plusieurs prix ont été décernés. C’est ainsi que dans le domaine des arts plastiques deux prix d’encouragement d’un montant de 100.000  FCFA chacun ont été décernés aux artistes plasticiens Chamsiya Moussa de Diffa et Adamou Tchombiano de Niamey. Pour ce qui est de la catégorie Meilleur stand des institutions d’accompagnement, c’est le CCFN-JR de Niamey qui a été primé avec un magnifique tableau acheté auprès des artistes exposants. Pour la catégorie Meilleures des régions, c’est l’artiste plasticien Ibrahim Maazou Laouan de Zinder qui a été distingué pour son œuvre qui traite des sujets sur le développement durable, la gestion durable des ressources. Il a reçu une enveloppe de 500.000 FCFA. Enfin le prix de la meilleure exposition ou Prix du Président de la République d’une enveloppe d’un (1) million est allé à la galerie Soleil d’Afrique.

Cette cérémonie de clôture a épaté le public avec un spectacle riche en son et couleurs avec les prestations des troupes culturelles en chant, en danse, en Slam ainsi qu’en défilé de mode. Ainsi dans le domaine de la haute couture, le public a pu découvrir le potentiel nigérien avec de jeunes créateurs. Mme Hadiza Amadou d’Agadez a présenté sa collection qui met en valeur la tenue traditionnelle touareg avec les tissus ‘’tourgoudi’’ et bazins brodés et perlés, aux couleurs caractéristiques de l’habillement des peuples de l’Aïr (bleu, blanc, noir, vert, rouge, etc.). Rabé Oummalé de Tahoua a quant à lui aussi présenté sa collection appelée ‘’Consommer Nigérien’’. Il s’agit de tenue traditionnelle haoussa et touareg (grands boubous et bonnets Zanna, robes et boubous féminin richement brodés).

Quatre autres jeunes stylistes de la capitale Niamey ont présenté leurs collections plutôt modernes mais avec toujours une touche nigérienne, soit dans la coupe ou dans l’assemblage des tissus. Ainsi Nika CREA avec sa collection ‘’Maman Fleur’’, Ouzeirou Maman (Oustaz Styling), Moussa Hamidou (Zamani style) et IBM Désign ont présenté des tenues de ville hommes et dames, chacun avec sa touche particulière.

Côté musique, outre les artistes confirmés comme le groupe Sogha, Johnel le Slameur, le public a été particulièrement épaté par la prestation d’un jeune groupe de danse dénommé ‘’Dan Manzo Junior’’, héritier du célèbre groupe Gabéro. Au rythme du Zoblazo de Meiway, les danseurs de Dan Manzo Junior ont conquis l’assistance. Mais la star de la soirée a été incontestablement le plus petit d’entre eux, un garçon d’à peine huit (8) ans qui exécutait les pas de danse avec beaucoup de maîtrise. Ce qui a poussé l’Ecole Senghor à octroyer à ce jeune espoir une bourse d’études de six (6) ans, prise en charge du transport comprise pour poursuivre sa passion la danse et les études en même temps.

Il faut noter qu’au cours de cette cérémonie, les organisateurs ont décerné un témoignage de satisfaction à la Directrice générale de la galerie Soleil d’Afrique Mme Sani Fatouma Morou, elle-même ancienne ministre du Tourisme pour sa sollicitude et son accompagnement à la foire.

Procédant à la clôture de la foire, le ministre de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat s’est réjoui des résultats de cette édition, assurant que les propositions et recommandations ainsi formulées seront étudiées par la tutelle.

Pour sa part, le Directeur général de l’APEC M. Ibrahim Souleymane a tenu à exprimer sa gratitude aux autorités de la 7ème République pour l’intérêt qu’elles accordent à la promotion et à l’émergence des industries culturelles. Il a également félicité et remercié tous les acteurs (ministère de la Culture, institutions d’appui, artistes et organisations socioprofessionnelles du secteur des arts et de la culture) pour leur mobilisation et leur participation à cet événement. Le rendez est pris dans deux  (2) ans pour la tenue de la prochaine édition.

 Siradji Sanda(onep)