Fin de la mission de pré-évaluation de la campagne agro-sylvo-pastorale dans la région de Zinder : Tous les 3520 villages agricoles que compte la région ont semé à la date du 26 juillet 2022

Société

Le Ministre de l’Agriculture, Dr Alambédji Abba Issa a achevé mardi 6 juillet 2022 sa tournée de suivi de l’installation de la campagne agro-sylvo pastorale et Hydraulique 2022 dans la région de Zinder. Il a tenu  une réunion de synthèse qui a regroupé les autorités administratives et coutumières, les cadres centraux et régionaux et les représentants des Ong et organisations du Système des Nations Unies.

Durant six jours, le ministre Alambédji s’est rendu au niveau des dix départements de la région de Zinder pour évaluer l’installation de la campagne agro-sylvo-pastorale et hydraulique  en s’appuyant sur des entretiens avec les populations et les niveaux déconcentrés et régional des conditions de préparation de la campagne agro-sylvo-pastorale. Il a aussi échangé avec les principaux acteurs sur les effets induits du plan d’urgence et du plan de soutien 2022 sur les conditions de vie des populations ainsi que sur le cheptel. Le ministre a par ailleurs échangé avec les populations sur les questions sociopolitiques et économiques de l’heure dont entre autres : la sécurité des personnes et de leurs biens ainsi que la promotion des valeurs culturelles (lutte contre la mendicité) et sur la mise en œuvre des projets et programmes intervenant dans la région.

Dans son intervention, le ministre de l’Agriculture a déclaré que l’installation de la campagne d’hivernage 2022 a été effective dans toute la région avec les pluies généralisées pendant la deuxième décade de Juillet. La situation pluviométrique a été caractérisée par une précocité par rapport à l’année précédente.

Sur les 157 postes pluviométriques suivis, 112 sont excédentaires, soit plus de 71% et 70 à plus de 50 mm par rapport à 2021. ‘’A la date du mardi 26 Juillet, tous les 3520 villages agricoles que compte la région ont semé, soit 100% contre 96,96% des villages à la même période de l’année 2021’’, soutient le ministre de l’Agriculture qui indique par ailleurs que les derniers semis se sont déroulés dans la frange Nord de la zone agricole de la région et ont concerné le sorgho et le niébé.

Actuellement, les cultures se trouvent dans un bon état végétatif. Les stades varient de la levée à l’épiaison pour le mil et de la levée à la montaison pour le sorgho. Le stade dominant pour le niébé est la levée avancée et la fructification qui constitue le stade le plus avancé.

Au plan phytosanitaire, la situation est globalement calme, avec cependant quelques foyers d’infestations qui ont été vite maitrisés. La campagne a été marquée par des

phénomènes exceptionnels (sécheresse, vents violents, inondations) au niveau des départements de Kantché, Magaria, Mirriah, Dungass, Tanout et Belbédji. De façon particulière, a fait remarquer le ministre Allambédji Abba Issa, d’importants dégâts ont été causés par les pluies diluviennes de la mi-juillet dans trois Communes du département de Mirriah, à savoir Hamdara, Gafati et Mirriah.

Le bilan des dégâts à la date du 25 Juillet 2022 se résument à 273 ménages sinistrés, 23.902 personnes affectées, 2984 maisons effondrées et 9 pertes en vie humaine. ‘’L’évaluation exhaustive des dégâts et des personnes affectées est en cours mais les premiers secours sont organisés par les communes, la région et la Primature‘, ajoute la même source.

En ce qui concerne la situation pastorale, les stades phénologiques des herbacées varient de la levée au tallage et le stade dominant est la levée particulièrement dans la zone pastorale. La situation zoo-sanitaire est globalement calme. Toutefois, des foyers de clavelée et de pasteurelloses maitrisés ont été enregistrés.

L’embonpoint des animaux est acceptable et les termes de l’échange sont en faveur de l’éleveur dans la majorité des départements. La situation alimentaire est caractérisée au cours de cette campagne par une disponibilité des denrées sur les marchés et une hausse des prix de certaines denrées de première nécessité par rapport à l’année passée. Cette hausse a été contenue par les opérations de vente à prix modéré, les distributions gratuites et les travaux à haute intensité de main d’œuvre (HIMO).

Le ministre de l’Agriculture a rapporté avec beaucoup de satisfaction les ‘’témoignages unanimes de tous les acteurs rencontrés selon lesquels la mise à la disposition des populations de quantités exceptionnellement importantes de vivres et d’aliments de bétail a contribué à sauver des vies humaines et animales’’.

Cette action, a-t-il insisté, aurait même réduit à néant des migrations jadis coutumières dans certains départements de la région. 

L’Etat, avec l’appui des partenaires au développement, a pris des dispositions pour assurer un bon déroulement de la présente campagne  en accordant divers appuis à la région où sur le plan agricole des semences pluviales ont été fournies, des engrais solides et liquides pour ne citer que ceux-là et sur le plan pastoral, il a été procédé à la vaccination des gros et des petits ruminants, la distribution des milliers de têtes de bétail aux ménages vulnérables et la distribution des kits volailles.

Sur le plan de la maitrise de l’eau, on note l’acquisition de 42 kits d’irrigation solaire, la réalisation de 8 seuils d’épandage et deux autres en cours de réhabilitation. En ce qui concerne les équipements ruraux, il a été réhabilité la piste d’atterrissage pour avion de protection des végétaux, la réhabilitation des bureaux pour les services techniques et des infrastructures socio-économiques.

Enfin, sur le plan environnemental, il a été entrepris le traitement de 3432 ha de terres dégradées, la stabilisation de 1164 ha des plantes envahissantes terrestres, le faucardage de 809 ha notamment.

En matière d’hydraulique, les investissements réalisés ont permis la mise en service de 260 équivalents Points d’Eau modernes permettant de desservir une population de 65.000 habitants et la réhabilitation de 86 autres en vue de rétablir le service au profit de 21500 habitants et leur cheptel. Ces différents appuis sectoriels se chiffrent à plus de sept milliards de FCFA.

Sur le plan de la résilience, 13.370 tonnes pour la vente des céréales à prix modéré et 3800 tonnes de céréales destinées à la distribution gratuite ciblée. De plus, 260,6 Millions de CFA ont été distribués aux populations sous forme de Cash for work ; 3,06 milliards de FCFA en transfert monétaire,2680 tonnes de food for work et 889 tonnes de Blanket feeding.

Siddo Yacouba, ANP-ONEP/Zinder