Finale du concours «Talent-Littéraire» : L’équipe du Collège Mariama remporte le 1er prix avec une note de 17,25

Société
Spread the love

Sharing is caring!

La grande finale du concours «Talent-Littéraire» a été organisée le dimanche 16 janvier dernier à Niamey. Cette compétition littéraire ayant enregistré la participation de 32 candidats issus de 8 écoles du Niger est une initiative de l’écrivain, nouvelliste nigérien, Boubé Hama. Pour la finale de ce concours, il s’est agi de faire un exposé succinct en 20 minutes d’un ouvrage imposé intitulé ‘’Au banc des accusés’’, le 7ème ouvrage du promoteur du concours, et de répondre à une question de culture générale. A l’issue des épreuves, c’est l’équipe du Collège Mariama qui a remporté le 1er prix avec une note de 17,25.

Pour rappel, ce concours est organisé en marge de la 1ère édition du Marché du Livre et des Arts du Niger (MALAN), un projet culturel porté par l’Association Poétique et Littéraire du Niger (APOL-Niger) et soutenue par la maison d’édition ‘’Les Nouvelles Éditions du Sahel’’. Ainsi, les écoles ayant participé à ce concours sont le Lycée évangélique, l’école Kokaranta, le collège Mariama, le CSP Elim, le CSP Lumière, Clab, la Providence et l’EERN. Après les exposés et la phase des ‘’questions-réponses’’, c’est l’équipe du lycée Mariama qui s’est classée première en remportant la coupe mise en jeu, des médailles d’or, des écharpes, un panier de livres, des paquets de chocolats, des pagnes, etc. Le CSP Kokaranta est deuxième avec une note de 16,50/20. Le deuxième prix est composé d’une coupe, des médailles d’argent, des écharpes des lots de livres, etc. L’équipe du lycée évangélique de Banifandou s’est contentée de la 3ème place avec une note de 15/20 gagnant ainsi, une coupe, des médailles bronze, des écharpes, des lots de livre, etc.  

Peu après la proclamation des résultats, le promoteur du concours a réitéré ses remerciements et sa profonde gratitude à l’endroit de ceux qui ont cru en cette initiative. «Chers parents d’élèves et représentants des écoles, je voudrais vous réitérer encore une fois tous mes remerciements et ma profonde gratitude. Malgré le parcours du combattant que nous avons fait, je ne suis animé que par un grand sentiment de satisfaction, de joie et du plaisir. Je ne peux que dire Dieu merci, puisque ça fait un an que nous sommes en train de préparer cette grande finale que nous avons voulu coupler avec la première édition du Marché du Livre et des Arts du Niger. Et nous en sommes à la fin, vous avez été témoin, la fête a été belle. Pour moi cet événement est un grand succès au lieu d’une réussite», a déclaré le promoteur.

Par ailleurs, M. Boubé Hama a notifié qu’à travers cet événement, il va continuer de faire la promotion du livre, de la lecture, de l’excellence à l’école et de la promotion de la littérature nigérienne contemporaine. «Pour moi, le comité d’organisation de la pré-sélection a été à la hauteur pour avoir amené ce soir toutes ces belles et intelligentes équipes qui on fait des très belles prestations. C’est un concours et il faut toujours un premier, deuxième et troisième. En ma qualité de promoteur et initiateur, aucune des équipes n’a démérité. Mais il fallait pour le jury international, départager les 8 équipes essentiellement composées des enfants assez intelligents», a apprécié M. Boubé Hama.

Très émue par le triomphe de son équipe, Mlle Dossou Yoyo G. Nadège élève en TD et responsable de l’équipe du Collège Mariama a salué les efforts du promoteur pour avoir créé ce cadre pour promouvoir l’excellence. «Nous sommes très émus. Les mots nous manquent pour manifester notre joie. Nous remercions tous nos encadreurs et nos amis de nous avoir soutenus. Et on se donne rendez-vous l’année prochaine pour la troisième édition. Le travail n’a pas été facile. Nous avons donné le maximum de nous-mêmes. On a pris plusieurs semaines pour nous préparer. Ce concours est très bénéfique pour nous les élèves, car il nous amène à appliquer beaucoup de chose afin de vaincre nos peurs et avoir confiance en nous», a témoigné Mlle Dossou Yoyo G. Nadège, responsable de l’équipe du Collège Mariama.

Pour M. Mamane Nassirou Moussa, responsable de l’équipe du CSP Kokaranta, toutes les équipes méritent la victoire. Selon lui, le concours est un cadre qui permet aux élèves et les jeunes en général de développer leur capacité intellectuelle. «Personne n’a démérité. C’était juste une question de chance. C’est le travail qui a payé et toutes les équipes ont bien travaillé. On a donné le meilleur de nous-mêmes. Ce concours est un cadre qui permet aux élèves et aux jeunes en général de développer leur capacité intellectuelle, d’être aptes à prendre la parole devant une auguste assemblée et avoir confiance en soi. On apprend beaucoup à travers ce concours», a dit le responsable de l’équipe du CSP Kokaranta M. Mamane Nassirou Moussa.

Abdoul-Aziz Ibrahim(Onep)