Flambée aussi des prix du lait, du sucre et du savon

Dossier
Spread the love

Sharing is caring!

Ces derniers temps, on constate une hausse des prix des produits de première nécessité en général et sur le marché de la capitale de Niamey en particulier. En effet, après un tour dans lees différents marchés de la ville, des alimentations et même au niveau des “tabliers”, il a été fait un  constat de changement brusque des prix des produit. Ce qui désole davantage la population qui se retrouve impuissante face à cette situation. En effet, malgré leur forte disponibilité sur le marché, les produits de première nécessité sont aujourd’hui vendus à des prix qui ‘’ déchirent le cœur.’’

A l’approche du mois béni de ramadan, le mois durant lequel on constate un véritable engouement et l’influence de la clientèle au niveau des marchés et supermarchés de la capitale pour les ravitaillements, c’est le moment que les commerçants choisissent pour augmenter les prix des produits. On savait que les commerçants chez qui l’appat du gain est facile, sont coutumiers du fait à chaque venue du mois de ramadan, mais cette fois ci, la situation ne fait que s’aggraver.

Chez Alkassoum, commerçant dans un quartier de Niamey, la table est bien achalandée mais peu de clients à cause de la hausse des prix.  Il nous explique ‘’qu’il n’y a pas, ces derniers temps, un produit dont le prix n’a pas augmenté. Je ne fais que m’adapter’’ dit- t-il. C’est ainsi que M. Alkassoum nous explique le changement tarifaire: le savon de 100 F est actuellement à 125 FCFA, celui de 150 est à 175 FCFA et celui de 300 est à 350 FCFA. Poursuivant, il a révélé que le sac de sucre de 50 kg qui était cédé à 27.000 est actuellement à 30.000 voire 31.000 FCFA et le kg à 700 FCFA.  Aussi, le carton de sardines qui était à 15.000 est actuellement à 17.000 FCFA soit 400 FCFA l’unité.

A cela s’ajoute-la vente du  sac de farine de 50 kg à 23.000 FCFA soit 550 FCFA voire 600 le kilo. Le bidon d’huile de 25 litres de 24.000 est à 26.000FCFA, et le litre à 1.200 FCFA.  Le sac de lait de 50 kg qui était vendu à 55.500 est actuellement à 61.000 FCFA voire 63.000 FCFA et le kilo à 1.250 FCFA. Et enfin, le carton du lait ‘’pura’’ contenant 12 paquets est à 42.000 FCFA donc le paquet à 1750, 1800 voire 2000 FCFA et le sac de riz de 25 kg est à 12.000 FCFA.

 Selon un autre vendeur ambulant trouvé au marché de ‘’katako’’ (qui a préféré garder l’anonymat), et qui s’approvisionne en savon et Omo au grand marché, selon lui, il y’a plusieurs variétés de savons provenant des pays comme la Côte d’Ivoire et l’Algérie dont les prix ont connu une hausse importante.

En ce qui concerne le sachet de détergent, le carton contenant 25 sachets moyens se vend à 6000 FCFA, soit 250 FCFA l’unité. A ce niveau, il a révélé  que le petit sachet qui se vendait à 100 FCFA est aujourd’hui vendu à 125 FCFA.

Parlant du thé, certaines marques se vendent à 1500  voire 2.000 FCFA la boite, le petit paquet de 30 est à 1500FCFA.

Par Farida Ibrahim Assoumane(onep)