Fourniture du Gaz domestique au Niger : La SONIDEP rassure la clientèle de la disponibilité du gaz et poursuit l’approvisionnement en continu

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Suite à la pénurie du gaz domestique constatée ces derniers temps au Niger, la Société nigérienne des produits pétroliers (SONIDEP) a, conjointement avec le ministère du Pétrole et celui de l’Energie, animé un point de presse le 22 mai dernier au siège à Niamey. Il s’agissait pour les représentants des trois structures de rassurer les consommateurs nigériens de la disponibilité du produit et d’expliquer les raisons de ladite pénurie.

Face à la presse nationale, il y’avait M Bio Abdourahamane, responsable de la communication de la SONIDEP, M Mossi Idrissa, chef du service vente intérieur et M Zoubeirou Mazou, directeur de raffinage, de transport et de distribution des hydrocarbures pour éclairer l’opinion sur les raisons de la pénurie de gaz domestique sur le marché. Dans la note préliminaire, le responsable de la communication de la SONIDEP a rappelé l’option irréversible du Niger à lutter contre la désertification et à freiner  la coupe abusive de bois, une option soutenue depuis 2012 par l’encouragement des populations à l’utilisation du gaz dans les ménages en abandonnant progressivement l’usage du bois comme moyen de production énergétique familial. «De nos jours où l’utilisation du gaz butane s’est fortement accrue dans le pays surtout dans les grandes agglomérations, la SONIDEP a pris de mesures pour assurer la disponibilité du produit sur l’ensemble du territoire» a dit M Bio Abdourahamane.

C’est d’ailleurs dans cette optique que  la société a engagé l’achat à l’import, malgré la production locale, de 5000 tonnes de Gaz du Pétrole Liquéfié (GPL) pour éventuellement pallier une pénurie. Il a expliqué que cet achat du GPL à partir du Bénin permet de desservir la zones Ouest du pays tandis que celui produit à la SORAZ en raison de 7 citernes par jour servira à ravitailler les zones Est, tout en indiquant que le besoin national est de 14 citernes/jour en période de forte demande comme celle du mois de Ramadan ou de la saison des pluies. Evoquant l’aspect relatif à la distribution, le responsable de la Communication a ajouté que la SORAZ société partenaire de  la SONIDEP a dû passer sa fourniture en GPL de 125 tonnes à 175 tonnes par jour pour satisfaire la demande  pendant le mois de Ramadan. Au cours de la période allant du 1er avril au 13 mai, la SONIDEP a enlevé 5549 tonnes de GPL pour un besoin de 5375 tonnes. Ce qui fait même  ressortir un excédent de plus de 200 tonnes, démontrant ainsi que la SONIDEP a fait sa part de travail en rendant disponible le gaz pour l’ensemble du territoire national.

Expliquant que la pénurie constatée n’est donc pas du ressort de la SONIDEP ou de quelque acteur étatique que ce soit, M. Bio a indiqué qu’il revient aux opérateurs d’aller chercher le gaz soit à la SORAZ soit à Cotonou en fonction de la destination pour éviter la sous-alimentation de leurs réseaux. La SONIDEP a réitéré sa volonté à assurer un approvisionnement continu tout en exhortant la trentaine d’opérateurs à accélérer   l’enlèvement du GPL pour le mettre sur le marché afin d’éviter à leurs clients locaux tout désagrément. Consciente de sa responsabilité la «SONIDEP tient à informer les distributeurs que d’autres dispositions sont en cours d’être prises pour rendre encore disponible le GPL conformément à la politique nationale en matière du gaz» a conclu le responsable de la communication de la SONIDEP.

 

Zabeirou Moussa (onep)