Hajj 2022 : L’Arabie Saoudite accorde au Niger le quota de 7.194 pèlerins

Société
Spread the love

Sharing is caring!

L’Arabie Saoudite a accordé à la République du Niger un quota de 7.194 pèlerins pour l’édition 2022 du pèlerinage aux lieux saints de l’islam, peut-on lire dans un communiqué du ministère saoudien en charge du Hajj.

L’attribution de ce quota de 7.194 pèlerins pour l’édition 2022 du hadj fait suite à la décision prise, le 17 mars 2022, par les autorités saoudiennes de suspendre l’application des mesures de distanciation dans la grande mosquée, la mosquée du Prophète, dans les autres mosquées, et aussi dans tous les lieux fermés et ouverts.

La rentrée dans le pays n’est plus assujettie à la soumission d’un résultat négatif pour un test PCR ou pour un test rapide d’antigène. Cependant, il est exigé aux pèlerins de disposer d’une assurance couvrant les frais de traitement de l’infection du Covid-19 pendant la période de séjour dans le Royaume.

En plus, les mesures de quarantaine institutionnelle et à domicile pour les visiteurs, de la suspension de l’arrivée directe dans le Royaume et de celle de la suspension de tous les vols à destination et en provenance du Royaume vers certains pays sont levées par les autorités saoudiennes.

Cette année, le nombre de pèlerins aux Lieux Saints de l’Islam est restreint à 1 million de voyageurs, pour l’ensemble de l’édition 2022, par les autorités saoudiennes à cause de la Covid 19.

Rappelons que le Hadj ne s’est pas déroulé depuis deux ans pour raison de pandémie liée à la COVID-19. Au Niger, en période normale (sans covid), se sont quelque 10.000 à 15.000 pèlerins qui se rendent chaque année en terre sainte en vue d’accomplir le cinquième pilier de l’Islam.

ANP