Iftar à l’Ambassade de l’Inde au Niger : Célébrer la tolérance religieuse et la diversité culturelle de l’Inde

Politique
Spread the love

Sharing is caring!

Députés, membres du gouvernement, ceux du corps diplomatiques, personnel de l’Ambassade de l’Inde au Niger, ils étaient nombreux les officiels et autres invités qui ont répondu, le vendredi 8 avril 2022, à l’invitation du diplomate Nair Prem Kumar. L’organisation de cette cérémonie, indique-t-on, a pour but de profiter de la chaleur religieuse d’un Iftar (ou rupture du jeûne de Ramadan), avec les amis de la République indienne mais aussi pour célébrer l’importance de la foi et de la liberté religieuse.

Dans une brève intervention, l’ambassadeur de la République de l’Inde au Niger SE. Nair Prem Kumar, a d’abord rappelé que le Ramadan est une période de jeûne, de prières et de dévotion. Il incarne, selon lui, les valeurs de paix, de compassion, de patience, de solidarité, de tolérance, de partage, d’humilité et de responsabilité individuelle envers l’autre et envers la société en général. «Le Ramadan est aussi l’occasion pour les Iftars qui rassemblent les familles, les amis et les personnes de confessions différentes dans un esprit de respect mutuel et de tolérance afin de partager la richesse de leurs croyances et de profiter des traditions d’hospitalité de leurs amis musulmans», a-t-il déclaré. Le diplomate indien a ajouté que l’esprit du Ramadan et la célébration de l’Aïd font partie intégrante du tissu culturel diversifié et multiforme de l’Inde. «L’Inde compte près de 200 millions de musulmans. L’Islam est la deuxième plus grande religion de l’Inde. Les musulmans représentent plus de 14 % de la population indienne et 11% de la population de confession musulmane du monde entier», a rappelé M. Kumar.

L’avènement de l’Islam en Inde remonte, selon le diplomate indien, au début du VIIème, avec la visite des marchands arabes dans la région du Malabar sur les côtes sud-ouest de l’Inde. Il a noté que, très peu de gens savent que la deuxième plus ancienne mosquée du monde -la mosquée Cheramaan Juma- se trouve dans l’Etat de Kerala, en Inde. «On pense qu’elle a été construite en l’an 629 au temps du Prophète (PSL) et depuis lors, l’Islam n’a cessé de prospérer en Inde et de contribuer énormément aux traditions syncrétiques et à la diversité culturelle de l’Inde», a-t-il indiqué. Le Ramadan, a ajouté M. Kumar, qui est bouclé avec la fête de l’Aïd el Fitr, est un évènement très attendu dans le calendrier des fêtes en Inde. «Les personnes de toutes les confession se rejoignent à leurs amis musulmans pour sa célébration. La fin du jeûne et le délicieux festin qui s’ensuit, avec une cuisine spécialement préparée pour l’occasion, est attendu de tous dans le cadre des festivités de l’Aïd», a-t-il dit.

Enfin, SE Nair Prem Kumar a noté que les musulmans du monde entier jeûnent le jour et prient la nuit pendant tout le mois saint du Ramadan avec une dévotion intense et réfléchissent sur les valeurs de leur foi. «Que nos jeûnes et nos prières soient acceptés et que les bénédictions de Dieu soient sur nous tous et qu’Allah bénisse le Niger de paix et de prospérité. Passez un Ramadan béni ainsi que vos familles», a lancé l’Ambassadeur Indien. Après l’appel et l’exécution de la prière de magrib, M. Nair Prem Kumar est ses invités ont rompu le jeûne de ce vendredi 8 avril avec un copieux repas.

Le Ramadan, rappelle-t-on, est une période de dévotions, d’implorations, de prières et de partages, dans l’espoir de s’approcher davantage du seigneur à travers des bonnes œuvres. Ainsi, au cours de la journée, le jeûneur s’abstient de boire et de manger de l’aube jusqu’au coucher du soleil.

Mahamadou Diallo(onep)