Tahoua/Atelier UNICEF : Des journalistes formés sur la problématique du mariage des enfants

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

 

Un atelier de formation des journalistes sur la question du mariage des enfants organisés par l’Unicef se tient depuis le lundi 23 juillet lundi dernier à Tahoua. Il regroupe plusieurs journalistes et operateurs de prise de vue issus des différents média publics et privés du pays.

 

Cet atelier est d’une importance capitale puisqu’il vise la problématique du mariage des enfants à travers les médias. Ce phénomène reste très répandu dans le pays touchant plus de 3 jeunes filles sur 4 avant l’âge de 18 ans. C’est ainsi que des milliers d’enfants au Niger sont privés de leur enfance. Mettre fin au mariage des enfants peut préserver l’enfance d’une fille, promouvoir son droit à l’éducation, réduire son exposition à la violence et aux abus, et contribuer à briser les cycles de la pauvreté qui se transmet d’une génération à l’autre.

Selon le responsable de la communication externe de l’Unicef  Lalaina FTRATRA, s’attaquer au mariage des enfants exige cependant la reconnaissance des divers facteurs qui contribuent à la perpétuation de cette pratique. Ces facteurs comprennent, des facteurs économiques, structurels, sociaux ou culturels. Pour s’attaquer à ces facteurs, les médias jouent un rôle de premier plan. Pour l’Unicef les médias représentent un allié de taille pour la promotion des droits de l’enfant. « Vous avez une influence considérable dans nos sociétés, vous avez le pouvoir de façonner des individus, leur manière de se percevoir et de percevoir les autres et le monde dans lequel ils vivent » a conclu le responsable de la communication externe de l’UNICEF.

En ouvrant les travaux de cet atelier, le directeur régional de Promotion de la femme et de la protection de l’enfant M. Alassane Issa a indiqué que les médias ont un impact significatif sur leurs publics. « Ils ont le pouvoir d’engager et d’alimenter un dialogue et des conversations autour des droits des enfants » a-t-il déclaré précisant que le thème de cet atelier est très capital quand on sait qu’il touche du doigt une réalité. «Le mariage des enfants est une pratique qui est très courante dans la région de Tahoua » a-t-il ajouté.

Il faut noter que tout au long de cette semaine, les participants à l’atelier que sont les journalistes auront l’occasion d’aller dans les détails sur la question du mariage des enfants et les techniques journalistiques y afférentes.

 

Abdou Abdourahmane

ONEP Tahoua.