53ème Sommet de la CEDEAO à Lomé au Togo : Le Président Issoufou Mahamadou prend une part active aux travaux

Politique
Spread the love

Sharing is caring!

 

 

Le Président de la République, chef de l’Etat, S.E.M. Issoufou Mahamadou, a poursuivi, hier mardi 31 juillet 2018, son séjour de travail à Lomé au Togo. Hier donc, le chef de l’Etat a pris part à deux autres importantes rencontres au sommet. Le chef de l’Etat a ainsi participé au 53ème Sommet de la CEDEAO qui s’est ouvert à la salle Concorde de l’hôtel 2 Février de Lomé au Togo sous la présidence de S.E.M. Faure Gnassingbé, Président en exercice sortant de la CEDEAO.

La cérémonie d’ouverture du Sommet a été marquée par plusieurs évènements. Des enfants ont d’abord chanté l’hymne de la CEDEAO sous les applaudissements des participants au Sommet. Ensuite, l’honneur est revenu au Président Faure Gnassingbé, hôte du Sommet, de prononcer le discours de bienvenue dans lequel il a rappelé, pour s’en féliciter, la reconnaissance du Sommet conjoint CEDEAO-CEEAC pour le travail accompli par la CEDEAO ; ce qui, a-t-il estimé, doit inciter l’institution ouest-africaine à « poursuivre ses efforts» d’intégration.

Le Président Faure Gnassingbé a fait observer une minute de silence à la mémoire de M. Adebayor Adeyesi, «une des chevilles ouvrières de la création de la CEDEAO en 1975 » avant de présenter, sous les acclamations, le tout nouveau Président élu de la Sierra Leone dont c’est la première participation à un Sommet de la CEDEAO.

Le Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement a par la suite reçu le serment de M. Jean-Claude Kassi Brou de Côte d’Ivoire comme nouveau président de la Commission de la CEDEAO. M. Kassi Brou, dont le mandat court du 1er mars 2018 à fin février 2022, avait été nommé président de la Commission le 16 décembre 2017 à Abuja au Nigeria par le 52ème Sommet de la Communauté. Puis, ce fut au tour de cinq nouveaux juges de prêter serment pour siéger à la Cour de Justice de la CEDEAO.

S’adressant aux chefs d’Etat et de gouvernement réunis à Lomé, le nouveau président de la Commission leur a exprimé ses

«remerciements et sa profonde gratitude» pour avoir accepté sa nomination, surtout que «chacun de leurs Sommets est un moment fort dans la vie de la Communauté». Il a aussi exprimé sa profonde gratitude au Président ivoirien Alassane Ouattara «pour sa marque de confiance», au Président togolais Faure Gnassingbé pour sa «disponibilité » et au Président Muhammadu Buhari du Nigeria « pour l’accueil» qu’il lui a réservé à Abuja lors de sa prise de fonction.

  1. Jean-Claude Kassi a salué les progrès réalisés par la Communauté avant de décliner quelques uns des axes sur lesquels il mettra l’accent durant son mandat quadriennal : démocratie, bonne gouvernance et règlements des conflits ; croissance économique, éducation et questions migratoires, réformes institutionnelles, etc.

Après cette allocution de M. Kassi Brou, le représentant spécial des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel a délivré un message de M. Antonio Gutierrez au Sommet de la CEDEAO. M. Mohamed Ibn Chambas a notamment rappelé les actions menées par l’ONU en Afrique de l’ouest et au Sahel et a salué les «développements positifs » observés. Le représentant spécial du SG de l’ONU de déclarer qu’il convient de « consolider les avancées démocratiques dans la région pour mieux répondre aux besoins économiques et sociaux des populations ».

La cérémonie d’ouverture a pris fin avec la photo de famille des chefs d’Etat et de gouvernement qui ont posé pour la postérité avant de se retirer pour un huis clos. Il faut rappeler que le lundi après midi s’est tenue la 20ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UEMOA.

De notre envoyé spécial Sani Soulé Manzo