Visite d’amitié du Président de la République à Conakry (Guinée) : Le Chef de l’Etat a assisté au défilé marquant le 60ème anniversaire de l’Indépendance de la Guinée

Politique
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a regagné Niamey, hier mardi 2 octobre 2018 en fin d’après-midi, de retour de Conakry où il a effectué une visite de travail et d’amitié de 24 heures.

 

Le Chef de l’Etat a assisté le même jour au Stade du 28 septembre à un imposant défilé civil, paramilitaire et militaire marquant le 60ème anniversaire de l’accession de la Guinée à l’indépendance. Outre le Président Issoufou  Mahamadou, dix autres Chefs d’Etat ainsi que de nombreux représentants de dirigeants africains ont répondu à l’invitation du Président guinéen, Pr. Alpha Condé, conférant ainsi une dimension panafricaine à cet important évènement.

Les Présidents du Tchad, du Congo, du Togo, de la Mauritanie, du Gabon, du Sénégal, du Mali, du Burkina Faso, du Ghana et du Liberia ont honoré de leur présence ce défilé, qui s’est déroulé dans une atmosphère de grande et belle fête, dans un stade plein à craquer.

A travers l’hymne à la paix et à l’unité nationale, fresque artistique, lâcher de 60 colombes de la paix, chants, danses exécutés par les différents orchestres et ballets

nationaux, les organisateurs des festivités du 60ème anniversaire de l’indépendance de la Guinée ont rendu hommage «aux héros nationaux, aux compagnons de l’indépendance, aux martyrs du colonialisme, aux bâtisseurs de la Nation et aux Pères fondateurs du Panafricanisme».

Lundi, à la veille de ce défilé, le Président guinéen a offert un dîner à ses hôtes dont SEM

Issoufou Mahamadou, une occasion pour les

dirigeants africains d’échanger sur les questions d’actualité africaine et internationale.

Le Chef de l’Etat était accompagné dans ce

déplacement de M.

Zakaria Abdourahmane, Ministre Porte-parole du Gouvernement et M. Sani Mahamadou, Directeur de Cabinet Adjoint en Second du Président de la République.

Abdourhamane Alilou

AP/PRN