Déclaration du Président de la République, peu après l’inauguration de la nouvelle cimenterie de Malbaza : «Notre objectif, c’est de restructurer et moderniser notre économie, et je lance un appel aux opérateurs économiques nigériens pour s’inspirer de cet exemple-là», déclare SEM. Issoufou Mahamadou

Economie
Spread the love

Sharing is caring!

 

 

“On se rappelle que c’était précisément le 11 juin 2011 que j’avais procédé à la pose de la première pierre de l’usine que nous inaugurons aujourd’hui. Cette usine, d’une capacité nominale de 650 000 tonnes et qui  a nécessité un investissement de d’environ 66 milliards FCFA permettra de valoriser les matières premières locales dont dispose notre pays. Elle permettra aussi de créer 400 emplois directs et des milliers emplois indirects. Cette usine permettra également de satisfaire aux 2/3 les besoins en ciment de notre pays, et ceci en substitution aux importations qui  se font actuellement. En plus, la cimenterie permettra une augmentation du PIB, de la richesse créée dans notre pays, d’au moins environ un (1) point du PIB, entre 2019 et 2020, ce qui n’est pas rien, une augmentation d’un point du PIB. Cela veut dire que la Malbaza Ciment Company va contribuer à enrichir notre pays.

De manière générale, il  faut comprendre que, quand dans un pays on produit et on consomme ce qu’on produit, on s’enrichit. Dans un pays quand on produit et on exporte ce qu’on produit, on s’enrichit. Mais dans un pays, quand on importe, on s’appauvrit. Production et consommation ou exportation de ce qu’on produit, c’est l’enrichissement. Par contre, l’importation est synonyme d’appauvrissement.

Donc je me félicite du démarrage de cette entreprise qui  va enrichir notre pays, et je me réjouis davantage de ce que le capital  de la société est détenu à près de 95% par des privés nigériens. Cela va donc dans le sens de ce que nous voulons, au niveau du gouvernement, c’est-à-dire l’émergence de capitaines d’industrie.

Le Directeur Général est un exemple, c’est un pionnier, et j’espère qu’il sera suivi par beaucoup  d’autres opérateurs économiques nigériens. D’ailleurs, le gouvernement est en train de travailler avec beaucoup d’autres opérateurs économiques pour créer une société de financement, en vue justement de financer des projets d’investissements à long terme.

 

«Nous avons un chantier devant nous : celui de la modernisation de l’économie, celui du renforcement du secteur secondaire… »

 

Parce que notre objectif, c’est de restructurer et moderniser notre économie, et je lance un appel aux opérateurs économiques nigériens pour s’inspirer de cet exemple-là et de se mobiliser pour participer à cette bataille de modernisation et de restructuration de l’économie de notre pays. Ce qui veut dire qu’il  faut que le secteur industriel prenne de plus en plus du poids dans la structure de notre économie. Aujourd’hui, le secteur secondaire atteint à peine 6% du PIB, avec la mise en exploitation de cette cimenterie, le secteur secondaire va peser un peu plus pour aller autour de 8% du PIB, mais c’est toujours assez faible. Donc nous avons un chantier devant nous : celui de la modernisation de l’économie, celui du renforcement du secteur secondaire afin de moderniser l’économie de notre pays.

Je renouvelle encore mes félicitations aux promoteurs de cette entreprise, je les encourage et je veux qu’ils sachent qu’ils ont le soutien du gouvernement, qu’ils ont le soutien du Président de la République, et on fera tout pour que cette usine, qui est compétitive, puisse satisfaire progressivement la demande en ciment de notre pays. ».

 

Onep

21/03/19