Valeur nutritive du criquet : Avis du spécialiste Dr. Chris Cole, médecin nutritionniste

Dossier
Spread the love

Sharing is caring!

 

Les criquets se situent dans la catégorie d’aliments très riches en protéines qui sont à la base de la production d’anticorps par l’organisme et donc participent à la défense contre les maladies. C’est aussi  un aliment riche en minéraux et en vitamines. Les criquets sont une source complète de protéine. Ils contiennent environ 65 % des protéines à poids sec. Ils sont deux fois plus riches en protéines que la viande rouge et ont tous les 9 acides aminés nécessaires à l’organisme à produire suffisamment de protéines, explique Dr. Chris Cole, médecin nutritionniste.

Dr. Chris Cole explique que les  criquets contiennent aussi des omégas 3 et acides gras oméga-6 dans des proportions en bonne santé. Les criquets sont aussi riches en vitamine B12, vitamine B1, vitamine B2, vitamine B3 et vitamine B5. Ils contiennent également les minéraux suivants : magnésium, phosphores, zinc, sélénium, iode, calcium, fer et potassium. En effet, les criquets ont sept fois plus de vitamine B12 que le saumon, ils contiennent trois fois plus de potassium que la banane qui est l’un des aliments riches en source de potassium, deux fois plus riches en calcium que le lait, bien connu riche en calcium et deux fois plus riche en fer que les épinards, riche en fer, poursuit –il.

Du point de vue médical, Dr Chris ressort les avantages liés à la consommation du criquet. Ainsi, les criquets ont des propriétés curatives. C’est ainsi que l’industrie pharmaceutique utilise la poudre de criquet dans la fabrication de médicaments. Par exemple, la chitine, une fibre contenue dans les criquets, aide les bactéries bénéfiques du corps de s’épanouir, conduisant à une digestion efficace des aliments et l’absorption des nutriments. La chitine réduit également l’inflammation des organes. En plus, a-t-il poursuivi, le phytostérol contenu dans les criquets inhibent la croissance tumorale dans le colon, le foie, la prostate et les cancers du sein lorsqu’ils sont consommés en quantité thérapeutiques. Les phytosterol bloquent également l’absorption du mauvais cholestérol, réduisant ainsi le risque de maladies cardiaques et autres maladies cardiovasculaires dont l’hypertension artérielle.

Evoquant les risques liés à la consommation des criquets, Dr. Chris souligne que « le risque associé à la consommation du criquet est le même que pour tous les autres aliments sur le marché, c’est-à-dire la façon de la production. Sinon, jusqu’à preuve de contraire, il n’y a aucun risque médical documenté lié à la consommation du criquet ». « Le seul défi est le fait que tous les aliments à haute valeur protéique  sont susceptibles de déclencher des réactions allergiques. De ce fait, le conseil médical consiste à éviter les crevettes ou crabes ainsi que les criquets si on y est allergique », a-t-il conclu.

Issoufou Adamou Oumar

 

22/03/19