28ème édition de la Journée Nationale de la Femme  Nigérienne : Le gouvernement réaffirme son engagement pour l’autonomisation des femmes

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

 

C’est sous le thème « Plateforme Multifonctionnelle : outil d’autonomisation de la femme » que les femmes Nigériennes ont célébré hier la 28ème édition de la Journée Nationale de la Femmes Nigérienne, édition 2019. C’est le Premier ministre, Chef du Gouvernement, SE Brigi Rafini qui a procédé à l’Académie des Arts Martiaux, au lancement des activités de cette Journée célébrée le 13 mai. Une journée qui offre l’occasion de faire la rétrospective des actions menées et de réfléchir sur les perspectives. Les autorités de la 7ème République ont mené à travers la Plateforme Multifonctionnelle, plusieurs actions en faveur de cette couche de la population afin de la libérer du fardeau des travaux familiaux. Il y a également dans la même démarche des actions en vue d’inciter à la scolarisation de la jeune fille pour la croissance inclusive.

 

La cérémonie officielle de lancement de cette journée commémorative du 13 mai a été marquée par la présence de plusieurs personnalités, notamment les deux Premières Dames Hadjia Aissata Issoutou et Dr. Lalla Malika Issoufou, des présidents des institutions, des députés nationaux, des membres du gouvernement, des représentants du corps diplomatique et les autorités régionales et communales.

Pour rappel, cela fait 28 ans que les femmes nigériennes ont marché pour revendiquer une meilleure représentation de la composante féminine au sein de la Commission Préparatoire de la Conférence Nationale Souveraine. Depuis lors, la journée du 13 mai a été décrétée, Journée Nationale de la Femme Nigérienne, puis commémorée régulièrement sur toute l’étendue du territoire national.

Procédant au lancement officiel des activités de cet important événement dans la vie de la  Nation, le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini a rendu un hommage mérité aux femmes de Diffa éprouvées par le phénomène terroriste, avant d’encourager les femmes rurales dans leur participation aux actions de développement du pays. Le Chef du gouvernement a rappelé les actions engagées par les pouvoirs publics depuis 2011 dans l’amélioration de l’environnement social et institutionnel de la femme. SE Brigi Rafini a réaffirmé l’engagement du Gouvernement et de ses partenaires à poursuivre sans relâche les objectifs visant l’autonomisation de la femme et la scolarisation de la jeune fille pour un développement inclusif du  pays.

Auparavant, la ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, Mme El Back Zeinabou Tari Bako, a expliqué que « la Plateforme Multifonctionnelle  est une réponse appropriée aux défis du monde rural tels que l’allègement des tâches  domestiques des femmes et la libération des filles en vue de leur scolarisation et leur maintien à l’école ». Ainsi, « pour faire face aux problèmes d’accès des femmes aux facteurs de production (terres, crédits, intrants), aux équipements, aux infrastructures et à la formation technique, plusieurs actions et mesures ont été prises », a-t-elle déclaré. Il s’agit notamment de l’adoption de la Stratégie Nationale d’Autonomisation Economique des Femmes ; de l’Initiative 3N ; de l’octroi de moulins aux groupements féminins ; de l’octroi de crédit aux femmes pour mener des Activités génératrices de revenu ; de la création de la Maison de la femme ; de la création des centres multimédias et de la mise en œuvre de l’Initiative pour les Adolescentes du Niger ‘’Illimin’’.

 

Pour sa part, le gouverneur de la région de Niamey, M. Issaka Assane Karanta, s’est réjoui des progrès enregistrés de 1991 à nos jours à travers la prise en compte de la composante féminine dans plusieurs domaines engageant la vie de la Nation. Il a encouragé les autorités à poursuivre ces actions pour une participation effective des femmes à tous les niveaux et à toutes les actions, gage d’un développement harmonieux du pays.

 

 

Mamane Abdoulaye(onep)

14/05/19