Agadez: Réception officielle de matériels roulants aux services déconcentrés de l’Etat et à la Chambre régionale d’agriculture (CRA)

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Gouverneur de la région d’Agadez M. Sadou Saloké a
présidé le 24 mai dernier une cérémonie officielle de réception d’un don de
matériels roulants aux services déconcentrés de l’Etat et à la Chambre
régionale d’agriculture et du génie rural dans le cadre du Projet Pôles Ruraux.

Le don est composé de 16 motos réparties entre les services
techniques déconcentrés  notamment les
directions régionales de l’Agriculture (4) ; du Génie Rural (4) ; de
l’Environnement (4) et la Chambre régionale d’agriculture (4). Pour les trois
véhicules ils ont été mis à la disposition des STD (1) ; CRA (1) et à la
Coordination du  Projet Pôles Ruraux(1).

A cette occasion, M. Saloké s’est réjoui du don de ce
premier lot de matériels roulants (motos-autos) qui vient d’être mis à la
disposition des populations pour conduire les activités du Projet Pôles Ruraux,
qui faut-il le rappeler, est d’une importance capitale pour la région et pour
le pays parce qu’il entre directement dans le cadre de l’Initiative 3N et à ce
titre bénéficiera aux collectivités 
territoriales. Le gouverneur de la région d’Agadez a invité les
responsables des collectivités territoriales à s’approprier ce nouveau
projet  qui dira-t-il « nous sera très
utile dans la région  » et à bien gérer
le matériel roulant de manière efficiente.

Le Projet d’Appui au Développement d’Activités Rurales et au
Financement des Filières Agricoles dans les Régions de Tahoua et d’Agadez qui
est financé par l’AFD et l’UE a pour objectif d’améliorer durablement les
conditions de production et la valorisation économique des produits agricoles
dans les régions de Tahoua et d’Agadez. Il vise également la sécurisation et
l’amélioration des conditions de production et le développement d’activités
rurales à travers : le renforcement des infrastructures et des aménagements
nécessaires au développement durable des productions agricoles et à leur mise
en marché à travers les investissements des collectivités territoriales aux
niveaux régional et communal. Il s’agit aussi de faciliter l’accès aux
institutions financières pour les acteurs des filières agricoles ; d’améliorer
les services à l’agriculture dans la perspective de développer une agriculture
moderne, durable et performante sur les marchés.

Abdoulaye Harouna

28/05/19