Contrôle de l’action gouvernementale à l’Assemblée nationale : Le ministre de la Santé publique répond à une question d’actualité relative au non fonctionnement de l’hôpital de district d’Arlit

Politique
Spread the love

Sharing is caring!

La séance plénière du samedi, 25 mai 2019 a été réservée au
contrôle de l’action gouvernementale à travers les questions d’actualité avec
notamment l’interpellation du ministre de la Santé Publique, Dr Idi Illiassou
Maïnassara. Le ministre s’est présenté devant le parlement pour répondre à une
question d’actualité du député Sidi Abdoul Aziz Béchir au sujet de l’hôpital de
district d’Arlit dans la commune d’Arlit (Agadez). Réalisé grâce à un
financement de l’Union Européenne en 2012, cet hôpital n’est, jusque-là, pas
encore fonctionnel. La séance plénière a été présidée par le 2ème
vice-président de l’Assemblée nationale, M. Liman Elhadj Ali Mahamadou en
présence du ministre chargé des Relations avec les Institutions, M. Barkaï
Issouf.

Dans sa réponse à la préoccupation du parlementaire, le
ministre Idi Illiassou Maïnassara a rappelé que, l’hôpital de district en
question a été construit et équipé en 2013 à Arlit par l’Union Européenne dans
le cadre du programme de renforcement et de la diversification minière à
travers le 8ème FED. La mise en œuvre du projet était assurée par la cellule
Union Européenne, rattachée au Ministère des Finances. Selon le ministre,
l’entreprise a construit et équipé l’hôpital mais, « malheureusement avant la
réception, la construction a commencé à se fissurer et les techniciens ont
interdit le lancement de toute activité dans cet hôpital. Par la suite les les
bâtiments ont commencé à s’effondrer », a expliqué Dr Idi Illiassou Mainassara.

Le ministre de la Santé publique a ensuite ajouté que, la
cellule chargée de la mise en œuvre du projet a fait appel en 2013 à une
expertise internationale par un cabinet d’étude ivoirien qui a jugé que le
bâtiment est inhabitable et l’hôpital ne peut pas être réhabilité. « Le centre
est équipé de matériel dont le coût est au-delà de 2 milliards de FCFA. Avec le
concours des autorités municipales, le matériel est stocké dans le magasin de
l’OPVN d’Arlit. Nous ne savons pas quand est-ce que l’hôpital sera reconstruit
parce qu’aucune décision n’est prise. C’est pourquoi, nous nous sommes dit avec
la cellule de l’Union Européenne au lieu que ce matériel s’use dans le magasin,
il faut le repartir dans les districts sanitaires de la région qui en ont
besoin. Ainsi, avec l’initiative du maire d’Arlit, la municipalité a construit
un service de radiologie au district sanitaire du département où le matériel de
radiologie est installé. Actuellement la municipalité est en train de
construire sur les fonds de la mairie un bloc chirurgical », a-t-il dit avant
d’expliquer que pour reprendre la construction, il faut prévoir l’équipement.

Le ministre de la Santé publique a assuré le député Sidi
Abdoul Aziz Béchir que dans le cadre de la mise en œuvre du Plan de
développement sanitaire, le Ministère est en train de chercher un autre
financement avec la Banque Islamique de Développement pour la construction de
plusieurs districts sanitaires dans les nouveaux départements récemment crées.
«D’ailleurs, plusieurs hôpitaux de district vont être réceptionnés d’ici la fin
de l’année 2019 avec l’accompagnement des partenaires au développement».

 Seini Seydou Zakaria(onep)

27/05/19