Signature de protocole d’accord de partenariat entre l’ONG Plan International et la CNDH : Les deux parties se mettent ensemble pour la promotion des droits de l’enfant et la protection de la jeune fille

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Président de la Commission Nationale des Droits Humains
(CNDH), Pr. Khalid Ikhri et la Représentante Résidente par intérim au Niger de
l’ONG Plan International, Mme Sokhna Ndiaye, ont procédé le vendredi 31 mai
dernier à Niamey, à la signature d’un protocole d’accord de partenariat pour
une synergie d’actions. Pour une durée de 3 ans, à compter de la date de
signature, les deux parties conviennent d’allier leurs efforts dans le cadre de
la lutte contre le mariage des enfants et les violences basées sur le genre.

La synergie d’actions recherchée est nécessaire non
seulement pour la vulgarisation des textes nationaux et conventions
internationales relatives aux droits de l’enfant et de la jeune fille mais
aussi pour le plaidoyer en faveur du maintien de la jeune fille à l’école
jusqu’à l’âge de 16 à 18 ans. Ainsi, la lutte contre les pratiques
traditionnelles néfastes entravant la jouissance des droits des couches
vulnérables s’accentuera avec des campagnes de sensibilisation et
d’information. Les actions bénéficieront, entre autres, aux mineurs incarcérés
et aux enfants et filles déplacés internes.

Mme Sokhna Ndiaye, a rappelé que l’ONG Plan International
prône un monde juste qui fait progresser les droits des enfants et l’égalité
pour les filles. Aussi, a ajouté la représentante résidente par intérim au
Niger de Plan International, les objectifs poursuivis par cette vision, à
travers son Plan Stratégique Pays 2017-2022 vont dans le même sens que
ceux  du PDES 2017-2021. En effet, Plan
International Niger ambitionne de mettre 3 millions de filles et de jeunes
femmes dans des conditions exemptes de toutes violences pour qu’elles
apprennent, décident, dirigent et s’épanouissent. « Ainsi, pour atteindre cet
objectif, l’organisation développe et met en œuvre plusieurs initiatives et
projets, en lien avec les domaines d’impact, relativement à la scolarisation de
la jeune fille, à la culture de leadership de la femme et pour sa participation
aux instances de décisions », a expliqué Mme Sokhna Ndiaye.

Par la signature de ce protocole d’accord, Plan
International s’ouvre à la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH), pour
une collaboration basée sur l’accompagnement des actions de promotion et de
protection des droits de l’enfant en général et de la jeune fille en
particulier. Conformément à ses missions, la CNDH soutiendra la favorisation du
cadre de dialogues ouverts au sein et entre différents acteurs et bénéficiaires
de la promotion et de la protection de l’enfant et de la jeune fille, notamment
: les parlementaires; les leaders d’opinions, communautaires et religieux ; les
médias ;  les OSC ; les jeunes et les
communautés. « La CNDH jouera sa partition, afin que ce partenariat étalé sur 3
ans atteigne ses objectifs », a rassuré Dr. Talibi Hamidou Moussa, rapporteur
général de la CNDH.

Issoufou Adamou Oumar

03/06/19