BEP Session 2019 : 4.401 candidats à l’assaut du parchemin

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le lundi 10 juin prochain, le ministre des Enseignements
Professionnels et Techniques, Tidjani Idrissa Abdoulkadri, procédera depuis
Tahoua, au lancement des épreuves du Brevet d’Etudes Professionnelles (BEP),
session 2019. Un diplôme obtenu deux (2) ans après l’obtention du BEPC et qui
donne droit directement à un emploi. Selon le ministre Abdoulkadri, tout est
fin prêt pour la bonne tenue de cet examen. Cette année, ce sont 4.401
candidats qui se lanceront à la conquête dudit diplôme, qui consacre plusieurs
années d’études. 26 jurys ont été commis.

De manière globale, a estimé le ministre, l’année scolaire
2018-2019 s’est très bien déroulée sur l’ensemble du territoire national.
Ainsi, les différents programmes, à tous les niveaux, ont été étudiés et
épuisés et cela conformément au cahier de charges. ‘‘Cela a été possible parce
qu’au cours de l’année scolaire, au niveau des établissements, il y a eu moins
de débrayage parce que nous avons instauré un dialogue permanent avec les
étudiants et avec les enseignants, pour aboutir à une telle situation’’, a
justifié M. Idrissa Abdoulkadri.  Il
s’est donc félicité du bon déroulement de cette année scolaire tout en espérant
que cette situation va se poursuivre pour tous les examens que son ministère va
organiser. ‘‘Par rapport aux préparatifs, nous nous sommes attelés à réunir
toutes les dispositions ; la Direction en charge des préparatifs de cet examen,
la Direction des Examens, des Concours, des Certifications et de l’Orientation,
a donc pris toutes les dispositions, en amont comme en aval, pour une bonne
organisation du BEP 2019. Les différents centres retenus sont opérationnels et
sécurisés, tous les jurys sont désignés et les surveillants sont sur place, les
épreuves sont aussi dispatchées ; bref, rien ne manque pour réussir une bonne
organisation dudit examen. Comme à son habitude, le gouvernement a donc pris
toutes les mesures nécessaires à la bonne tenue dudit examen’’, a rassuré le
ministre des Enseignements Professionnels et Techniques.

Une augmentation de près de 50% des candidates, par rapport
à 2018

Cette année, il y aura 4.401 candidats qui sont inscrits aux
épreuves du BEP, toutes sections confondues et sur toute l’étendue du
territoire, contre 3.993 pour la session de l’année précédente. C’est donc une
nette amélioration du taux de participation, surtout au niveau des filles avec
à peu près 50% de plus qu’en 2018. Ainsi, selon le ministre, l’année dernière,
il y avait 1.068 candidates et il a été enregistré 1.563 pour cette session
2019. ‘‘Cette progression est un aspect favorable. Il y a donc une sorte
d’engouement qui est en train de naître au niveau de cette catégorie sociale.
Cela participe aux efforts que le gouvernement est en train de faire en terme
de scolarisation et de la formation de la jeune fille’’, a estimé le ministre
Abdoulkadri. ‘‘Nous nous félicitons de cette évolution positive et nous
espérons que cette tendance va se maintenir, dans les années à venir, pour qu’à
terme, nous atteignons les objectifs assignés à notre ministère, c’est-à-dire
déboucher sur la proportion de 40% des effectifs du secondaire’’, a souhaité le
ministre des Enseignements Professionnels et Techniques. Aussi, comme il l’a
fait le 27 mai dernier, lors du lancement des épreuves sportives du BEP 2019,
le ministre Tidjani Idrissa Abdoulkadri a réitèré cet appel, à l’endroit de
tous les acteurs, celui d’organiser des 
examens propres. ‘‘Pour les Jurys, je les invite à une confidentialité
et à une rigueur à toute épreuve, pour une bonne évaluation des élèves. Le même
appel est valable à l’endroit des surveillants. Quant aux candidats, j’en
appelle à leur sens du devoir, leur intégrité et leur probité pour la réussite d’un
examen propre. En effet, nous insistons sur le fait que les candidats ne
doivent compter que sur leurs propres efforts. Ainsi, je tiens à dire qu’aucune
fraude ou tentative de fraude ne sera tolérée. Les sanctions doivent être
faites, exclusivement, sur la base de mérite de chacune et de chacun. Je
profite de cette occasion pour souhaiter une bonne chance à tous’’, a dit le
ministre.

Notons que les candidats au BEP auront à composer sur des
épreuves théoriques d’enseignement général (Math, Français, Monde Contemporain,
physique, Arabe, Anglais et des épreuves techniques et professionnelles
(Travaux pratiques, Technologie, Calcul professionnel, Dessins techniques,
etc.). Au total, ce sont 35 filières, subdivisées en secteurs (Industriel,
Tertiaire et Primaire) et comprenant en moyenne 
7 matières, qui sont intéressés lors de cette session du Brevet d’Etudes
Professionnelles. 

Mahamadou Diallo(onep)

07/06/19