Réunion au Ministère de la santé publique avec une délégation de la Turquie : L’opérationnalisation de l’Hôpital de l’Amitié Niger-Turquie à l’ordre du jour de la rencontre

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

 

Le ministre de la santé publique, Dr Idi Illiassou Mainassara a reçu hier matin en son cabinet une délégation turque pour une réunion d’échanges et de préparation de l’opérationnalisation de l’Hôpital de l’Amitié Niger-Turquie. Cette délégation était composée de l’ambassadeur de la Turquie au Niger, SE Mustafa Ari Turker, du Directeur Général  des Affaires Etrangères du Ministère de la Santé Publique de Turquie, et plusieurs cadres nigériens et turcs de la santé.

 

Au cours de cette réunion, le ministre de la Santé Publique, Dr Idi Illiassou Mainassara a remercié, au nom du gouvernement nigérien, le gouvernement de la Turquie pour son appui dans le domaine de la santé au Niger. En effet, il a rappelé que beaucoup de Nigériens sont pris en charge dans des hôpitaux de Turquie dans le cadre de la coopération sanitaire.  «  Des malades que nous ne pouvons pas prendre en charge, sont pris en charge gratuitement en Turquie», s’est réjoui le ministre de Santé publique. L’objectif principal de cette coopération, a-t-il souligné, est l’amélioration de la santé de la population Nigérienne. Ainsi, les principaux responsables du ministère de la Santé publique et l’équipe désignée pour accompagner l’équipe turque, vont prendre toutes les dispositions pour la réussite de leur mission et la réussite du programme de l’hôpital de l’Amitié Niger-Turquie, a assuré Dr Idi Illiassou Mainassara.

De son côté, Dr Selami Kilic, Directeur Général  des Affaires Etrangères du

Ministère de la Santé de Turquie s’est réjoui de voir que le ministère de la Santé publique a mis en place l’équipe administrative qui va travailler avec celle de la  Turquie  à l’Hôpital de l’Amitié Niger-Turquie. Il a rappelé que les travaux pour rendre opérationnel l’hôpital sont repartis en 3 étapes. En premier lieu, il s’agit des administrateurs de l’hôpital qui vont déterminer le besoin en personnel et le salaire du personnel, déterminer les besoins en médicaments et dispositifs médicaux. Ensuite il y a un groupe de financier pour des éventuelles négociations et déterminer les revenus et dépenses de l’hôpital et enfin un groupe qui va s’occuper de l’hébergement du personnel turc et s’assurer de la coordination entre le personnel de l’hôpital.

 

Aminatou Seydou Harouna