Football /Hommage posthume à Amadou Moumouni, décédé le 20 avril 2019 : La mémoire de Bébé Gaucher, honorée

Sport
Spread the love

Sharing is caring!

 

 Le monde sportif nigérien est en deuil. En effet, Amadou Moumouni dit ‘’Bébé gaucher’’, l’une des icones du football nigérien s’est éteint le samedi 20 Avril 2019 à Niamey. Amadou Moumouni est un footballeur respecté au sein de l’équipe nationale dans les années 80 aux côtés des autres célébrités de la période glorieuse du football nigérien comme djagoundi, Laouan didi, Mathias, Atcha, etc. il est décédé au moment où la Fédération Nigérienne de Football (FENiFOOT) tenait son Assemblée générale ordinaire à Tillabéry. c’est avec beaucoup de tristesse que le monde du football nigérien avait appris cette nouvelle.

Deux mois plus tard après son décès, ses anciens collaborateurs ont décidé de lui rendre un hommage le lundi 17 Juin 2019 au siège de la FENIFOOT. Si le football nigérien aujourd’hui rend hommage à cet illustre disparu, c’est certainement en reconnaissance d’éminents services que Bébé

Gaucher a rendus au football nigérien.

C’est avec beaucoup d’émotion que ses collaborateurs témoignent des qualités intrinsèques du défunt. Le premier témoignage est celui de son ancien entraineur M. Diori qui dit avoir identifié ce jeune garçon jouant au foot avec les garçons de son âge au quartier

Lacroussou et qu’il appelait affectueusement Hama. « Il jouait pieds nus comme les autres jeunes du quartier, mais il disposait d’une qualité particulière dans le maniement du ballon rond. Après avoir analysé ses atouts, je l’avait ciblé pour qu’il un jour puisse intégrer mon effectif en qualité de joueur de l’Olympique Football qui est l’un des clubs phares du Niger »

a-t-il noté. M. Seydou Diori a indiqué que Bébé gaucher a un volume de jeu important et est précis dans ses frappes. « Il sait à quel moment exploiter sa jambe gauche magique et faire la différence

dans le match » explique le coach. Doté d’une vitesse de pointe, Gaucher se servait de cette qualité pour impressionner les spectateurs et mettre en confiance ses coéquipiers en vue de changer la cadence du jeu. En outre, M. Seydou Diori a souligné que Bébé guacher a consacré toute sa vie au football pour avoir d’abord été joueur et ensuite dirigeant de l’Olympique

Football Club et membre du Comité Exécutif de la FENIFOOT.

Notons que Bébé gaucher a porté durant toute sa carrière le maillot de l’Olympique,

ce qui montre sa fidélité au rouge-Blanc de Lacroussou. Il a été également sélectionné à l’équipe nationale où il a fait vibrer les stades nationaux et régionaux dans les années 80. Son entraineur a

aussi parlé des bons rapports que Bébé gaucher entretenait avec ses coéquipiers ainsi que ses dirigeants. « Il était un joueur discipliné et modeste » souligne M.

Diori.

Pour sa part, M. Soumaïla Tiémago ancien coéquipier de Bébé gaucher à l’équipe nationale a dit avoir connu le défunt très jeune. C’est l’un des rares joueurs qui écopait d’une sanction de la part du juge central du fait qu’il accordait beaucoup d’importance à ses adversaires.

« J’ai évolué avec lui dans l’équipe nationale juniore puis séniore » rappelle

  1. Soumaila Tiémogo qui a confié avoir effectué leur premier déplacement avec

Bébé. « Et c’était à Zinder dans le cadre du championnat national de football junior.

Nous avons fait un parcours exemplaire au MENA aux côtés des autres notoriétés de l’équipe nationale parmi lesquelles

Djagoundi, Laouan Didi, Mathias, Atcha, etc » ajoute-t-il. Soumaila Tiémogo se souvient encore de leur déplacement à l’extérieur où ils ont livré des beaux spectacles comme au Bénin, au Sénégal, au Mali, au Burkina Faso. « Bébé a été, dans toutes les rencontres, un artiste qui peut faire régner la sérénité dans le groupe » rappelle Soumaila Tiémogo.

Quant à M. Touré qui est de ses amis d’enfance, il a loué les qualités de Bébé gaucher avec qui, ils ont passé leur enfance sociale. Il a dans son intervention

évoqué ses relations sociales, le rôle qu’il a joué afin de concilier les jeunes de sa génération ainsi que l’assistance sociale que Bébé a accordée aux gens.

Rappelons que sur le plan professionnel, Bébé gaucher a d’abord servi à Air Afrique avant de se retrouver à Air France. A son mort, Amadou Moumouni a laissé derrière deux veuves et sept enfants.

Laouali Souleymane(onep)