Communiqué de presse: «À l’occasion de la Journée Mondiale des Réfugiés, nous rendons hommage à nos partenaires nigériens qui assistent ceux qui sont contraints à fuir sans rien d’autre que l’espoir» déclare Carol Thompson O’Connell, Secrétaire Adjointe par Intérim du Bureau de la Population, des Réfugiés et des Migrations du Département d’État des Etats-Unis

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le 20 juin, Journée Mondiale des Réfugiés, nous commémorons la force et la persévérance de plus de 28 millions de réfugiés et demandeurs d’asile à travers le monde. Les États-Unis ont une longue tradition d’accueil de réfugiés et, ces dernières années, bon nombre de ces réfugiés sont originaires d’Afrique. Ces personnes et leurs familles fuient leur foyer pour échapper à la guerre, à la violence et à la persécution, subissant souvent un périple terrifiant et périlleux à la recherche de sécurité et de protection internationale. Les réfugiés sont souvent confrontés à des problèmes tels que la violence, les violations des droits de l’homme, l’exploitation et les abus sexuels. Les réfugiés n’ont régulièrement pas accès aux services de base, notamment en matière de santé et d’éducation, et ont du mal à obtenir des documents d’identité légaux essentiels à leur subsistance. Trop souvent, les réfugiés se sentent marginalisés et incertains quant à leur avenir. En cette Journée mondiale des réfugiés, nous reconnaissons leur détresse et réaffirmons notre engagement à réagir efficacement lorsque les populations sont en crise.

Les États-Unis saluent la générosité du Niger en tant pays d’accueil de plus de 174 000 réfugiés, dont la majorité viennent du Mali et du Nigéria voisins, en plus d’héberger des migrants vulnérables et des demandeurs d’asile d’autres pays. Le Niger affiche cet extraordinaire soutien humanitaire et cette hospitalité malgré ses propres besoins. En outre, le Gouvernement du Niger a offert une protection contre les risques graves tels que le trafic d’êtres humains et d’autres formes d’exploitation. Certains réfugiés, en particulier les femmes et les enfants, font face à des défis uniques et peuvent être plus susceptibles aux tactiques abusives et d’exploitation des passeurs. La Commission Nationale de Coordination de la Lutte contre la Traite des Personnes au Niger (CNCLTP) et l’Agence Nationale de Lutte contre la Traite des Personnes (ANLTP) apportent un soutien politique et technique à la lutte contre la traite des personnes. Les États-Unis sont fiers d’apporter leur soutien à ces agences dans leurs efforts louables.

Les États-Unis ont investi dans l’aide aux réfugiés en apportant une contribution généreuse aux organisations internationales qui s’occupent de l’aide aux réfugiés, telles que le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et l’Organisation Internationale des Migrations (OIM), leur permettant d’assister les réfugiés les plus vulnérables. Un financement du Bureau de la Population, des Réfugiés et des Migrations du Département d’État au HCR, à l’OIM et à nos nombreux partenaires opérationnels des organisations non gouvernementales (ONG) soutient les réfugiés et leurs communautés d’accueil dans les régions de Tillabéry et de Diffa.

Reconnaissant que ce ne sont pas seulement les réfugiés qui ont besoin de ce type de soutien, les États-Unis et le HCR ont adopté une approche inclusive pour aider les personnes dans le besoin, les réfugiés, les personnes déplacées et la communauté d’accueil pour un accès de tous à l’éducation, la santé et aux infrastructures et autres services. Les États-Unis soutiennent l’amélioration de la gouvernance afin de promouvoir la résilience des communautés face à l’extrémisme violent. Les programmes appuyés par les États-Unis ont permis d’atténuer les tensions entre réfugiés et personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays (IDPs) et membres de la communauté d’accueil, par le biais d’un dialogue structuré, de comités d’action citoyenne et de festivités culturelles pour promouvoir la cohésion au sein de la communauté. Les résultats de ces actions sont des populations plus stables et sécurisées.

Le chemin emprunté par les réfugiés n’est pas facile. Avec nos nombreux partenaires et en partenariat avec le peuple Nigérien, nous travaillons à l’amélioration du sort des réfugiés et à la création d’un avenir meilleur pour les personnes qui n’ont plus que de l’espoir. Rassemblons-nous et reconnaissons leur combat lors de la Journée Mondiale des Réfugiés.

 

Source : Ambassade des Etats Unis d’Amérique au Niger