BEPC session 2019 : Après le lancement officiel à Tillabéri, les épreuves se poursuivent normalement

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

C’est au C.E.S Tillabéri que le ministre des Enseignements secondaires Mohamed Sanoussi Elhadji Samro a donné le coup d’envoi, le 25 juin dernier, des épreuves du Brevet d’études du premier cycle (BEPC). Les épreuves se poursuivent normalement sur toute l’étendue du territoire national.

 

D’après les statistiques officielles, ils sont au total 150.682 candidats parmi lesquels on dénombre 67.951 filles soit 45,09% qui composeront dans 381 centres d’examen repartis sur l’ensemble du territoire national. Il faut aussi noter que 48.529 candidats proviennent des établissements privés soit 32,03% et 18.068 sont des candidats libres, ce qui représente 12% du total. Au cours du lancement officiel des épreuves, le ministre des Enseignements secondaires Mohamed SanoussiElhadji Samro était accompagné du Vice-président de la Halcia, des conseillers et Directeurs centraux de son département Ministériel, du gouverneur de la région de Tillabéri M. Ibrahim Tidjanikatiela ainsi que des responsables de l’enseignement secondaire.

Ainsi, peu avant de procéder à l’ouverture de l’enveloppe scellée contenant la première épreuve, le Ministre des Enseignements secondaires a prodigué de sages conseils aux candidats. L’assiduité, le don de soi, le sang-froid sont les maitres mots de ces conseils. Aussi dans un point de presse peu après le lancement des épreuves écrites de l’examen du BEPC, le ministre Mohamed Sanoussi Elhadji Samro a souligné que cette année les épreuves du BEPC se tiennent après une année scolaire relativement calme, où le déroulement des cours n’a pas connu de perturbations de nature à impacter sur l’exécution du programme. Cela est à mettre à l’actif des enseignants, des scolaires ainsi que des parents d’élèves auxquels, le ministre a renouvelé ses remerciements pour le sens de responsabilité et de sacrifice dont ils ont fait montre. Le ministre des Enseignements secondaires a aussi indiqué que grâce aux reformes engagés et aux mesures prises dans l’organisation de cet examen le diplôme du BEPC retrouve de plus en plus sa crédibilité. Ce qui cadre parfaitement avec l’objectif de la recherche de la qualité des enseignements/apprentissages, vœu cher au Président de la République, Chef de l’Etat SE Issoufou Mahamadou qui fait de l’éducation une de ses priorités.

Notons aussi, qu’après le lancement des épreuves du BEPC au CES de Tillaberi, le ministre des Enseignements secondaires s’est rendu à l’Ecole Normale des Instituteurs Taminoune (ENI), où il a procédé également à l’ouverture des enveloppes contenant les épreuves du Certificat de fin d’Etudes des Ecoles Normales (CFEEN) session 2019. A ce niveau l’on dénombre 53 candidats pour le diplôme d’instituteur adjoint et 31 pour celui d’instituteur.

 

Zakari Mamane ONEP/Tillaberi