Célébration des 60 ans de la création du service de la statistique au Niger : La statistique, un outil au service du développement

Dossier
Spread the love

Sharing is caring!

La Direction Générale de l’Institut National de la Statistique (INS) a procédé le mercredi dernier dans la matinée, à son siège, au lancement des activités entrant dans le cadre de la célébration des 60 ans des statistiques au Niger. C’était à travers une journée porte ouverte que ces activités ont commencé. Placé sous le thème « 1959-2019, la statistique 60 ans au service du développement économique, social et culturel du Niger », cet événement est d’une importance capitale pour l’institution et les professionnels de la statistique de notre pays. La cérémonie a été présidée par le Secrétaire Général du ministère du Plan, M. Saâdou Bakoye, représentant la ministre empêchée. C’était en présence de plusieurs personnalités et invités de l’INS.

Plusieurs allocutions ont été enregistrées lors de cette cérémonie du lancement des festivités. Dans toutes ces interventions, les différents orateurs ont relevé l’importance de la statistique dans la vie d’un pays.

Dans son discours de lancement de ces festivités, le Secrétaire Général du ministère du plan a souligné que la statistique officielle joue un rôle primordial dans tous les domaines de la vie économique. L’Information statistique, ajoute-t-il, enrichit les débats publics, la formulation des politiques, la prise de décisions éclairées dans les secteurs public et privé ainsi que l’évaluation desdites décisions. La statistique constitue l’outil essentiel pour l’amélioration et pour l’élaboration des politiques et programmes adéquats efficaces et pertinents pour assurer le bien-être des populations.

« Les statistiques fournissent des éclairages édifiants pour promouvoir un développement harmonieux des secteurs sociaux et économiques et des mécanismes permettant d’assurer leur bon fonctionnement », a souligné M. Saâdou Bakoye. En effet, sans données statistiques régulières et de qualité, aucune indication n’est possible pour suivre et évaluer la mise en œuvre des plans, projets et programmes de développement économique et social, l’atteinte des ODD. De même il n’y a aucun moyen pour traquer et éradiquer les maux dont souffrent nos populations car les effets et les impacts des projets et programmes de développement ne seront pas évalués.

En 60 ans, les services de la statistique ont réalisé d’énormes activités ; donc, les résultats ont servi, au public et au privé, de concevoir, élaborer et mettre en œuvre leur politique et programme. C’est pourquoi, M. Saâdou Bakoye a, au nom de la ministre du plan, salué les efforts réalisés par l’INS, en collaboration avec l’ensemble des acteurs dont les Partenaires Techniques et Financiers, dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique du Niger (SNDN).

Pour sa part, le chef de file des Partenaires Techniques et Financiers, M. Ismaila Mbengue, Représentant Résident de l’UNFPA au Niger, a, au nom de son institution et de ses collègues, salué les cadres et experts de l’INS pour leur travail, notamment la validation de la SNDN et les autres résultats auxquels ils sont parvenus. M. Ismaila Mbengue s’est aussi félicité de l’excellente coopération entre les PTF et l’INS et a profité de l’occasion pour réitérer leur disponibilité à accompagner l’INS dans la mise en œuvre de ses activités. Il a rappelé, spécifiquement, les apports de l’UNFPA à la formation des cadres de l’INS. Ainsi, de 2013 à 2015 l’UNFPA a dépensé près de 212 millions de FCFA pour financer la bourse de 15 démographes à l’Institut de formation et de recherche démographiques (IFORD) de Yaoundé au Cameroun et 4 statisticiens à l’Ecole Nationale de l’Economie Appliquée (ENSEA) d’Abidjan en Côte d’Ivoire. « L’UNFPA a toujours contribué et continuera à contribuer à la formation d’une masse critique de statisticiens/démographes dans le pays et dans les écoles et instituts de la sous région. (…) Nous sommes dans cette logique en ne ménageant aucun effort pour vous aider à réaliser le saut technologique nécessaire à la modernisation de vos pratiques de collecte, d’analyse et de valorisation des données », a déclaré le Représentant Résident de l’UNFPA au Niger. Au terme de son intervention, le représentant de l’UNFPA a annoncé qu’avec la préparation du prochain recensement général de la population, dès le mois de juillet, son institution se prépare pour envoyer une mission d’assistance technique internationale pour accompagner l’INS.

De son côté, la délégation de l’Union Européenne au Niger, à travers M. Patrick Berckmans, représentant de la Chef de la Délégation empêchée, a réitéré son engagement à soutenir les efforts de l’INS avec lequel elle entretient de bonnes relations.

Dans son discours de bienvenue, le Directeur Général de l’INS, M. Idrissa Alichina Kourguéni, a retracé le parcours de son Institution avant de revenir sur l’importance de la statistique et sur les résultats obtenus par les services de la statistique de 1959 à 2019. A travers le thème central de cette commémoration, l’INS, a indiqué son Directeur Général, souhaite jeter un regard sur le long parcours des services de la statistique au Niger, pour en tirer les leçons et dégager les forces et les faiblesses pour permettre à l’institut et les autres structures du système statistique national (SSN), d’accomplir convenablement leurs missions.

« Au cours de cette période, en plus des travaux courants et des publications régulières, l’INS a élaboré, adopté et mis en œuvre deux Stratégies Nationales de Développement de la Statistique (SNDS) en 2008 et en 2014 », a indiqué le Directeur Général, sans oublié les autres travaux. Il s’agit notamment de l’organisation de nombreuses opérations de collecte de données statistiques, dont 4 recensements généraux de la population et de l’habitat, 5 enquêtes démographiques et en santé, 4 enquêtes budget consommation et sur les conditions de vie des ménages, 2 enquêtes sur le secteur informel et sur l’emploi, une dizaine d’enquêtes sur la nutrition et de vulgarisation des ménages, 2 études sur la classe moyenne du Niger.

En vue de rendre encore et pour toujours plus fiables les données fournies par l’INS, la Direction Générale a décidé de la création et la mise en place d’un conseil scientifique. Ce conseil a,  souligne le Directeur Général, pour mission de veiller à la cohérence (interne et temporelle) des données statistiques officielles produites par le SSN afin de permettre réellement la comparaison avec d’autres pays ; valider les données statistiques produites par le SSN avant leur publication ; certifier la qualité et la fiabilité des données statistiques produites par le SSN.

  1. Idrissa Alichina Kourgueni a rendu un hommage aux anciens responsables des services de la statistique et de l’INS et à tous les partenaires de son institution pour leur confiance et leur soutien technique et financier.

La cérémonie a été sanctionnée par une photo de famille avec les invités officiels et une visite des stands de l’INS et des autres directions sectorielles où sont exposées les différentes productions des services de la statistique.

 

 

Par Ali Maman(onep)