55ème Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), à Abuja  (Nigéria) : SEM Issoufou Mahamadou, élu Président en exercice de la CEDEAO

Politique
Spread the love

Sharing is caring!

Dans un discours de clôture de cette 55ème session ordinaire de la CEDEAO, le nouveau Président en exercice de l’organisation sous régionale a dit que « présider la CEDEAO à cette étape de son évolution est une lourde mission. » « Je souhaiterai être à la hauteur pour poursuivre son œuvre (l’œuvre du Président Buhari) et faire faire à notre communauté un pas supplémentaire sur la voie de l’intégration politique, économique et sociale de nos pays. », a-t-il indiqué.  SEM Issoufou Mahamadou a rappelé que les pays de la CEDEAO sont encore loin d’atteindre les objectifs fixés de faire de notre espace communautaire «une région sans frontière, paisible, prospère et cohérente….» conformément aux aspirations exprimées dans la vision 2020.

« Certes, pour y parvenir les défis sont nombreux, a-t-il souligné,  mais je m’attèlerai, au cours de ce mandat, à faire en sorte que des avancées significatives soient enregistrées sur au moins trois domaines auxquels j’accorderai une grande priorité : la sécurité régionale, la consolidation des institutions démocratiques et l’intégration économique de nos Etats. »

Ce mandat, qui coïncide avec l’entrée au Conseil de Sécurité du Niger comme membre non permanent, sera mis à profit pour amener la CEDEAO à développer, entre autres, la collaboration entre les forces de défense et de sécurité des pays membres et à renforcer l’appui de la communauté internationale à cette région dans le domaine sécuritaire, a poursuivi le Chef de l’Etat. D’ores et déjà, le Président en exercice de la CEDEAO a assuré qu’il va s’atteler à la préparation du sommet extraordinaire sur la sécurité que la conférence a décidé de tenir au Burkina Faso à une date qui sera déterminée.

Auparavant, SEM Issoufou Mahamadou a remercié les dirigeants ouest africains «pour l’honneur que vous me faites de me porter à la tête de notre organisation régionale ». « En me confiant cette responsabilité, c’est le Niger et son peuple que vous honorez », a-t-il affirmé. Le Président Issoufou Mahamadou a remercié « plus particulièrement » son prédécesseur, le Président Muhammadu Buhari, « pour les efforts inlassables qu’il a déployés et les résultats indéniables atteints par notre organisation au cours de son mandat. »

La Conférence a également exprimé ses sincères félicitations à S.E.M. Muhammadu Buhari, Président de la République Fédérale du Nigeria, « pour son engagement indéfectible en faveur de l’intégration régionale et pour le leadership exemplaire dont il fait preuve dans la conduite des affaires de la Communauté. ».

Il faut noter que la Conférence a décerné le Prix d’excellence de la CEDEAO à trois citoyens éminents de la Communauté. Il s’agit de : Dr Kofi Annan du Ghana, lauréat à titre posthume du Prix d’honneur pour les éminentes personnalités, pour son immense contribution aux objectifs de la CEDEAO dans le domaine de la Sécurité, la Paix et le Développement socio-économique ; Dr Ameyo Adadevoh du Nigéria lauréat à titre posthume du Prix du Citoyen méritant, pour son sacrifice et son don de soi au profit de la Communauté, lors de l’épidémie à Virus EBOLA ; Mme Germaine Acogny du Sénégal, lauréate du Prix des Arts et Lettres, pour la qualité et la richesse de sa production artistique reconnue dans plusieurs Etats de la CEDEAO, sa contribution à la formation de la jeunesse ouest-africaine dans l’Art chorégraphique et la large diffusion de son œuvre au niveau national, régional et international.

La Conférence a félicité les lauréats du Prix d’excellence de la CEDEAO 2018  et exhorte les citoyens de la Communauté à viser l’excellence dans tous leurs domaines d’activité. Le 55ème sommet de la CEDEAO a été sanctionné par un communiqué final. On rappelle que la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO s’était tenue, le samedi 29 juin 2019, dans la salle de conférence du Palais présidentiel, sous la présidence de SEM Muhammadu Buhari. La cérémonie d’ouverture a été surtout marquée par l’allocution de bienvenue de SEM Muhammadu Buhari, suivie de celles du Président de la Commission de la CEDEAO M. Jean-Claude Kassi Brou, du Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations-Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), Dr Mohamed Ibn Chambras et du Président de la Cour Pénale Internationale (CPI), le juge Chile Eloé-Osuji.

Dans son intervention, le Président Buhari a remercié ses homologues pour « la confiance placée en lui et pour leur appui aimable » pour avoir dirigé l’organisation sous régionale pendant un an. Le Chef de l’Etat nigérian a noté « avec satisfaction le fonctionnement régulier de nos  institutions qui font qu’aujourd’hui nous sommes ensemble, comme une famille, en tant qu’Etats membres ». Il s’est réjoui des «avancées importantes» réalisées par la CEDEAO et des « efforts

individuels et collectifs pour promouvoir la bonne gouvernance, la paix, la stabilité et le développement socio-économique dans la sous-région ». « Nous devons continuer, a-t-il poursuivi, à mener des efforts collectifs qui permettront de garantir dans notre sous-région la paix et la sécurité ». « Malgré les progrès importants enregistrés en particulier dans le domaine de la gouvernance politique », a souligné le Président Buhari, « notre sous-région continue à faire face à des défis sécuritaires importants.»

« Nous devons, tous  ensemble, agir pour mettre fin à ces menaces dans l’intérêt de la stabilité régionale et du bien-être de nos populations. Nous devons poursuivre nos efforts pour protéger nos populations et leurs biens tout en maintenant la lutte contre le terrorisme et la criminalité », a-t-il affirmé. SEM MuhammaduBuhari a indiqué, qu’il est devenu « impératif  que nous adoptions une stratégie commune tant au niveau national que régional pour combattre toutes ces menaces. »

Il faut rappeler que le Chef de l’Etat était accompagné, dans ce déplacement, de M. Ouhoumoudou Mahamadou, Ministre, Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Diop Mamoudou, Ministre des Finances, M. Kalla Ankouraou, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur et Mme Lamido Ousseini Salamatou Bala Goga, Ministre Déléguée auprès du Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur, chargée de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur.

 

Abdourahmane Alilou AP/PRN