Lancement  du programme d’entrepreneuriat des jeunes Sahel TEF-PNUD en marge du sommet de l’UA à Niamey : Une initiative en faveur de  100 000 jeunes entrepreneurs de la région du Sahel 

Economie
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD),  et la  Tony Elumelu Foundation(TEF) ont procédé le 6 juillet dernier à Niamey au lancement d’un nouveau programme d’entrepreneuriat en faveur des jeunes de la région du Sahel.  Il s’agit à travers cette démarche de former, encadrer et soutenir financièrement 100 000 jeunes entrepreneurs en Afrique sur 10 ans dans le cadre de la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) et de l’Agenda 2063 de l’Union africaine. 

 

Une importante initiative en faveur des jeunes du Sahel  a été officiellement annoncée le 6 juillet dernier à Niamey en marge du sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement de  l’Union Africaine.   C’est à l’occasion de la 1ère édition du forum des affaires de la ZLECAF dont l’ouverture a été présidée par le Chef de l’Etat nigérien, SE Issoufou Mahamadou, que la  Directrice Régionale pour l’Afrique du  PNUD, Mme Ahunna Eziakonwa,  et  M. Tony Elumelu, fondateur de la   Tony Elumelu Foundation(TEF)  ont apposé leurs signatures sur les documents scellant un partenariat porteur d’espoir pour 100 000 entrepreneurs dans sept  pays africains du Sahel sur une période de 10 ans. Cette initiative vise également à  générer plus d’un million d’emplois,  10 milliards de dollars de revenus.

Le partenariat ciblera les jeunes Africains des communautés sous-desservies du  Sahel, compte tenu du potentiel de la région en tant que plus jeune population au monde, avec 194 millions de personnes âgées de moins de 25 ans (soit 64,5% de la population totale). Ce programme sera mis en œuvre à travers la Fondation Tony Elumelu   qui a déjà permis d’appuyer 7 520 entrepreneurs locaux dans 54 pays africains et sur l’initiative YouthConnekt, qui soutient également les jeunes africains dotés de compétences entrepreneuriales. L’objectif est d’accroître la création d’emplois grâce à un esprit d’entreprise dynamique et de créer une croissance économique durable qui ancre le développement des communautés et des États. Le programme TEF-PNUD s’inscrit  dans l’initiative «Un million d’ici 2021» du Président de la Commission de l’Union africaine, M.  Moussa Faki Mahamat. Lancée en avril.

D’ores et déjà, pour  2019 le programme sponsorise 2000 jeunes de 7 pays du Sahel. Les procédures de sélections seront ouvertes sur l’application www.tefconnect.com dès ce mois de juillet pour les  entrepreneurs africains résidant dans les pays suivant : Nigéria (nord), Niger, Tchad, Cameroun, Mauritanie, Mali et Burkina Faso. Chaque candidat sélectionné bénéficiera  d’un capital d’amorçage non remboursable de 5 000 dollars US, un accès à des mentors et un programme de formation commerciale de 12 semaines, directement axé sur les besoins des entrepreneurs africains, d’un réseautage à travers TEFConnect, une plateforme de réseau numérique pour les entrepreneurs africains.  Ils rejoindront les 3 051 bénéficiaires précédemment annoncés de la cohorte 2019 du programme d’entrepreneuriat TEF.

Avec ce nouveau partenariat, la Fondation Tony Elumelu donne de l’espoir à des milliers d’entrepreneurs africains supplémentaires qui n’ont pas été sélectionnés dans le cadre de son programme d’entreprenariat. Avant ce partenariat qui vient d’être signé avec le PNUD,  la fondation Tony Elumelu conduit depuis cinq ans un programme de 100 millions de dollars pour 10.000  jeunes entrepreneurs africains sur 10 années. Ce programme décennal qui célèbre son cinquième anniversaire cette année, a sélectionné  à ce jour  7.520  entrepreneurs qui ont bénéficié ces cinq dernières années d’appuis à travers la Fondation.  Au rythme où il évolue,  le programme  promet d’atteindre largement ses objectifs.

  1. Tony Elumelu a salué le partenariat signé à Niamey avec le PNUD, car il vient renforcer les actions en cours de la Fondation pour le renforcement de l’entrepreneuriat chez les jeunes et le développement de  l’Afrique.  « Avec les  partenaires qui arrivent, nous espérons faire beaucoup plus  pour libérer le potentiel du continent africain » a indiqué M. Tony Elumelu. Intervenant lors de la 1ère édition du forum des affaires de la ZLECAF, M. Tony Elumelu a expliqué que l’opérationnalisation du marché unique africain, avec actuellement plus de 1,2 milliard de consommateur,  devrait favoriser la création d’emplois et la réduction de la pauvreté.  Pour cela, a-t-il suggéré il faut encourager la création des entreprises, soutenir les PME pour qu’elles deviennent des multinationales.

La Secrétaire Générale Adjointe et Directrice Régionale pour l’Afrique du  PNUD, Mme Ahunna Eziakonwa a exprimé sa satisfaction pour cette opportunité qui s’offre aux jeunes africains et qui contribue à la réalisation de leurs potentialités.  Elle a salué ainsi l’initiative de la fondation Tony Elumelu. « La fondation Tony Elumelu nous est très utile ; vous avez cru à la jeunesse africaine ; vous avez accompagné les jeunes afin qu’ils traduisent leurs talents,  pour leur autonomisation. Le PNUD est fier d’être aux côtés de cette fondation  qui a une vision, et de signer ce partenariat » a déclaré Mme Ahunna Eziakonwa.   Aussi, a-t-elle ajouté, «  le Sahel offre de nombreuses possibilités et investir dans la jeunesse est une condition préalable à la stabilisation de la région. Les jeunes devraient être au cœur de tout programme de développement ».

Quant à Mme Ifeyinwa Ugochukwu, PDG de la Fondation Tony Elumelu, elle a salué également le partenariat avec le PNUD.  «Notre partenariat avec le PNUD  contribuera directement au succès des entreprises dans un certain nombre de zones fragiles. L’Afrique a besoin de partenaires qui ne croient pas seulement au potentiel de son secteur privé pour défendre le développement économique, mais qui y apportent leur soutien », a-t-elle soutenu.

Souley Moutari(onep)