Lancement de la 2ème édition de l’IATF : Promouvoir le commerce intra-africain

Economie
Spread the love

Sharing is caring!

 

La Banque Africaine d’Export- Import (Afreximbank) et l’Union Africaine (UA), ont procédé samedi dernier à l’hôtel Radisson Blu de Niamey, au lancement de la  deuxième édition de la foire commerciale intra-africaine (IATF) qui se déroulera du 1er au 7 septembre 2020 à Kigali au Rwanda. Les ministres en charge du Commerce, du Niger et du Rwanda, le président de Afreximbank, le Commissaire au Commerce et à l’Industrie de la Commission de l’Union Africaine, ainsi qu’un parterre d’invités ont assisté à cette cérémonie, qui a pris fin par une conférence de presse.

 

Selon les organisateurs de cette deuxième édition de la foire commerciale intra-africaine, l’évènement devrait attirer plus de 1.100 exposants et plus de 10.000 potentiels acheteurs venant de plus  de 50 pays africains. L’IATF 2020 offrira aux entreprises une plateforme unique et précieuse pour accéder à un marché africain intégré de plus de 1,2 milliard de personnes et générer un PIB de plus de 2,5 billions de dollars américains créé dans le cadre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf). La première édition  organisée en 2018 au Caire, en Égypte, a été un succès retentissant. Des accords de commerce et d’investissement de 32 milliards de dollars américains ont été conclus. Plus de 1.000 exposants et 2.500 délégués de plus de 45 pays avaient participé à la conférence.

L’édition 2020 devrait, selon le président d’Afreximbank, Pr. Benedict Oramah, générer plus de 40 milliards $ d’accords commerciaux. Il a indiqué qu’Afreximbank est fière d’apporter sa contribution à la promotion du commerce intra africain à travers l’IATF.

En intervenant au cours de cette cérémonie de lancement, le  Commissaire au commerce et à l’industrie de la Commission de l’Union africaine M. Albert M. Muchanga, a indiqué que trois grandes activités sont prévues dans le cadre de l’information commerciale. Il a cité l’observatoire africain sur le commerce qui aide à mobiliser le financement de l’Union Européenne et du Centre international du commerce. C’est un portail qui à temps réel fournit des informations sur les opportunités commerciales y compris les prix des marchandises, les statistiques et autres types d’informations. Il a également cité l’application de la ZLECAF qui est en train d’être élaborée. Elle sera, a-t-il ajouté, un manuel électronique pour les entreprises. Enfin l’IATF dont la première édition a été couronnée de succès. «La ZLECAF donne beaucoup d’opportunités aux investisseurs et à ceux qui veulent commercer sur notre continent. L’IATF est une plate-forme pour exploiter ces opportunités» a-t-il conclu.

Quant à la Ministre du Commerce et de l’Industrie de la République du Rwanda, Mme Hakuziyaremye Soraya, elle a souligné que c’est un plaisir pour le Rwanda d’avoir été choisi pour abriter cet important événement qu’est la foire commerciale. « C’est véritablement opportun de célébrer les réalisations de notre continent dans la création de ce marché commun et de relancer ce commerce intra africain » a ajouté la Ministre Rwandaise. Cela démontre l’engagement de l’Union Africaine et des Etats membres pour transformer le contient selon l’agenda 2063 et d’une manière accélérée. « En célébrant l’entrée en vigueur de la ZLECAF, on célèbre l’effort entrepris par nos Etats membres pour la création de ce marché commun » a dit Mme Hakuziyaremye Soraya. Elle a demandé aux autres Etats membres d’accélérer le processus de ratification de cet accord afin de se joindre à ce processus.

«Il est une chose de dire que la ZLECAF est entrée en vigueur. Notre communauté des entrepreneurs doit profiter de cette opportunité : l’accès au marché, la réduction des tarifs, l’élimination des barrières non tarifaires, etc » a-t-elle préciser avant de remercier l’Afreximbank et la Commission de l’Union Africaine qui ont pris l’initiative pour promouvoir et relancer le commerce intra africain et procéder au lancement de cette foire commerciale africaine. « Cette initiative vise à relier les entrepreneurs et le commerce en Afrique. C’est un forum d’échanges, de partage d’information dans le commerce africain. Le secteur privé doit tirer profit et la foire commerciale qui sera une opportunité de présenter leurs produits, d’échanger leurs produits, et d’attirer les intérêts. Nous voulons que les entrepreneurs puissent relever le niveau de leur visibilité à travers cette foire commerciale. En particulier nous voulons que la foire commerciale 2020, puisse être un événement propice pour les PME pour échanger ; parce que les PME représentent 80% du commerce africain. Elles utilisent ces marchés pour pénétrer les marchés internationaux et continentaux. L’IATF sera une plate forme pour échanger et profiter de ces opportunités » a conclu la Ministre Rwandaise en charge du Commerce.

 

 Oumarou Moussa(onep)