Lancement officiel des laboratoires d’accélération des objectifs du développement durable : S’appuyer sur la jeunesse et la technologie pour une transformation qualitative

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Centre Incubateur des Petites et Moyennes Entreprises du Niger (CIPMEN), en collaboration avec l’Agence Nationale pour la Société de l’Information (ANSI) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), a organisé vendredi dernier, une visite au Centre de l’ICRISAT à Sadoré pour le lancement des laboratoires d’accélération des objectifs du développement durable. Ce lancement s’inscrit dans le cadre de l’initiative « Innovation pour le Développement ». C’est le ministre de l’Entreprenariat des Jeunes, M. Ibrahim Issifi Sadou qui a officiellement lancé cette activité en présence de la directrice régionale de l’Afrique pour le PNUD, Mme Ahunna Eziakonwa ainsi que plusieurs jeunes entrepreneurs et étudiants.

 

La cité de l’innovation pour le développement de l’écosystème informatique au Niger qui sera implantée au centre ICRISAT de Sadoré sera un véritable pôle de formation et de recherche pour un écosystème au Niger. Il s’agit à travers cette cité de l’innovation d’utiliser la jeunesse et la technologie pour transformer le Niger afin que les objectifs de développement durable soient atteints. L’ambition pour le Niger est d’être un centre de référence pour le reste. « Nous ne voudrions pas être qu’en mode réception. On voudrait contribuer aussi parce que nous avons du talent ; un avantage comparatif extraordinaire», a introduit le Directeur général de l’ANSI, M. Ibrahim Guimba Seydou.

En lançant les laboratoires d’accélération des objectifs de développement durable, le ministre de l’Entreprenariat des Jeunes M. Ibrahim Issifi Sadou s’est dit impressionné et émerveillé par l’idée qui lui apparaissait folle au début. « Le Directeur général de l’ANSI est un jeune qui est en train de s’investir dans le capital humain. Et nous savons tous qu’il n’y aura pas développement sans capital humain. J’aimerai que les jeunes entrepreneurs et étudiants profitent au maximum de l’expérience de Guimba pour un Niger émergent et une Afrique émergente » a déclaré le ministre Ibrahim Issifi Sadou.

Pour le Directeur général du Centre Incubateur des Petites et Moyennes Entreprises du Niger (CIPMEN), M. Rouffahi Koabo, cette activité est la première d’une série d’activités programmées qui doivent concourir à créer une synergie entre les acteurs du développement, les pouvoirs publics, les incubateurs et le monde de la recherche afin de trouver des solutions innovantes aux problèmes du Niger. « Avec la création de la cité de l’innovation, le CIPEMEN qui est le premier incubateur au Niger va contribuer, en créant une école de code pour former des compétences pour le développement de notre pays. Une unité de notre incubateur va se délocaliser à Sadoré pour l’accompagnement dans le domaine de l’agriculture. L’objectif est de trouver des Start Up qui vont appliquer les résultats des recherches », a précisé M. Rouffahi Koabo.

Auparavant, la Directrice régionale de l’Afrique pour le PNUD, Mme Ahunna Eziakonwa a rassuré le CIPMEN que son institution va accompagner cette initiative dont l’objectif est de contribuer à l’émergence des jeunes capables de transformer le Niger avec des idées novatrices. «Nous avons constaté à travers la visite des installations que le cadre sied aux ambitions du Niger », a conclu Mme Ahunna Eziakonwa.

 

 Hassane Daouda(onep)