41ème édition du Sabre National de lutte traditionnelle : Maradi toujours sans arène de lutte, selon le gouverneur

Sport
Spread the love

Sharing is caring!

 

‘’Nous ne voulons pas entendre parler d’un plan B, nous voulons d’une arène de lutte pour Maradi’’. Ces propos sont du gouverneur de la région de Maradi, M. Zakari Oumarou, tenus le jeudi 18 juillet dernier après la visite qu’il a effectuée sur le chantier de construction de la nouvelle arène de lutte traditionnelle.

 

En effet, Maradi est sans arène de lutte depuis la démolition de l’ancienne arène et le démarrage de la construction  d’une nouvelle, dans le cadre du programme Maradi Kolliya. Aujourd’hui, plus de quatre ans, ce chantier qui a été abandonné à 28% n’a plus avancé d’un iota. Pourtant, nous ne sommes qu’à 5 mois de  la 41ème édition du Sabre national de lutte qui devait se tenir à Maradi. C’est donc pour évaluer le travail qui reste à faire et interpeller qui de droit que Zakari Oumarou qu’accompagnent ses plus proches collaborateurs s’est rendu sur ce chantier.

A cinq (5) mois de cette édition, une grande crainte persiste quant à la finition de ce chantier, malgré les instructions données par le Président de la République. « Le Chef de l’Etat a donné des instructions pour que l’arène de Maradi soit prête d’ici le lancement de l’édition du sabre national. Cela veut dire que nous avons 5 mois pour que l’entreprise revienne reprendre les travaux » a averti le gouverneur de la Région de Maradi.

  1. Zakari Oumarou a ajouté que d’après les informations qui lui ont été fournies, la question de financement de ces travaux a été réglée. En effet, précise-t-il deux (2) milliards de FCFA sont disponibles ; l’entreprise a été saisie ; il ne reste donc que l’installation et la reprise des travaux. « Nous lançons donc un vibrant appel à qui de droit, notamment les membres du gouvernement qui sont concernés par cette question pour qu’ils accélèrent les démarches nécessaires afin que l’entreprise revienne à Maradi reprendre le chantier de l’arène de lutte » a-t-il plaidé. Le gouverneur Zakari Oumarou s’est dit confiant. « Nous y croyons fermement puisque le Président de la République a donné des instructions fermes qui seront exécutées », a-t-il déclaré.

Le gouverneur de Maradi s’est ensuite rendu au stade régional où l’éclairage installé dans la précipitation dans le cadre de la CAN U20 Total n’a pas tenu avec l’effondrement des pilonnes. Là aussi, le gouverneur Zakari Oumarou a demandé au Ministère concerné de mettre la pression sur l’entrepreneur pour qu’il revienne reprendre ce qui n’est pas fini au niveau de ce stade. M. Zakari Oumarou a averti qu’ils seront très regardants. « Il y a des choses qui  ne sont pas faites, certaines ne sont pas terminées et d’autres sont gâtées, donc il faut que l’entrepreneur revienne remplir ses engagements vis-à-vis de l’Etat » a-t-il précisé.

La Maison de la culture Bawa Dan Wardanga de Maradi a aussi reçu la visite du gouverneur. Cette infrastructure de 1000 places abritera les activités culturelles entrant dans le cadre de cette édition du Sabre national de lutte. Il a rappelé qu’il y a une nouvelle maison de la culture qui est en chantier. « Nous allons voir dans quelles mesures réhabiliter cette maison de la culture. Une évaluation des travaux à effectuer sera faite pour la réfection de ce centre avant la tenue de cette édition », a-t-il conclu.

Tiémogo Amadou  ANP-ONEP Maradi