Lancement du projet PEACE : Développer des stratégies et mécanismes locaux de prévention de l’extrémisme violent dans la région de Tillabéri

Société
Spread the love

Sharing is caring!

L’hôtel Radisson Blu de Niamey a abrité, du 23 au 24 juillet 2019 l’atelier de lancement officiel du projet « Prévenir les actes d’extrémisme violent par le biais d’efforts accrus de cohésion sociale » (PEACE). C’est un projet conjointement mis en œuvre par Mercy Corps et Cercle Dev, sous le financement de l’USAID avec un budget de 1 500 000 dollars Américains, pour une durée de 24 mois et qui couvrira quatre départements de la région de Tillabéri. Le modèle du programme, basé sur la recherche, en appui à l’Etat du Niger va éclairer davantage la recherche sur des approches efficaces, au niveau communautaire pour renforcer la résilience à l’extrémisme violent.

L’ouverture de l’atelier a été coprésidée dans la matinée du mardi 23 juillet dernier, par M. Amani Abdou, ministre de Développement communautaire et de l’Aménagement du territoire et S.E Erick P. Whitaker, ambassadeur des Etats Unis en présence du Directeur Pays de Mercy Corps. Cet atelier a pour objectif principal d’informer les autorités du Niger et les principales parties prenantes des objectifs et résultats attendus de PEACE afin de favoriser leur appropriation et leur adhésion dans la mise en œuvre.

 

PEACE est un programme de recherche-action qui consiste à développer des outils évolutifs pour évaluer la vulnérabilité et la résilience à l’extrémisme violent, mais également utiliser un modèle pleinement participatif, impliquant tous les membres des communautés et les mobiliser pour développer des solutions locales et des stratégies d’adaptation; à examiner les facteurs de risque, les vulnérabilités et les capacités de résilience qui influent sur les chances des individus et des communautés.

Au cours  des travaux de l’atelier, la directrice adjointe de Mercy Corps Niger et le gouverneur de la région de Tillabéri ont procédé à l’installation officielle du comité de pilotage dudit projet. A cette occasion, la directrice adjointe de Mercy Corps Niger, Mme Likia Chacon a témoigné toute la reconnaissance et la gratitude de cette institution à l’endroit du gouvernement nigérien pour les soutiens multiples et multiformes à l’ONG dans le cadre de sa mission au Niger.

Mercy Corps est une organisation qui œuvre pour alléger la souffrance, la pauvreté et l’oppression humaine en aidant les populations à construire des communautés plus sûres, plus productives et plus justes. Et, c’est dans le cadre de l’atteinte de ses objectifs en matière de cohésion sociale que Mercy Corps et son partenaire local, l’ONG Cercle Dev ont obtenu auprès de l’USAID le financement de PEACE. « Le programme travaille en partenariat étroit avec l’USAID, le gouvernement nigérien et un éventail d’acteurs locaux et régionaux », a indiqué Mme Likia Chacon. PEACE utilisera une série d’outils de recherche qualitatifs et quantitatifs pour mesurer la présence de la cohésion sociale et la résilience aux risques d’enrôlement vers l’extrémisme violent. Ainsi, conformément à la stratégie de mise en œuvre dudit projet, le comité de pilotage, investi organe d’orientation, aura la lourde tâche de conseiller et de valider les décisions, notamment dans la recherche des données.

 

Mahamane Chékaré Ismaël