Encadrement technique du Mena : Le come-back de Harouna Doulla au poste de Sélectionneur national

Sport
Spread the love

Sharing is caring!

Après plusieurs années d’atermoiement, le Ministère de tutelle et la FENIFOOT se sont finalement entendus pour nommer un Sélectionneur à la tête de l’équipe nationale de footabll ‘’le Mena’’. Les deux instances ont en effet jeté leur dévolu sur la personne de Harouna Doulla pour reprendre les commandes du onze national,  sept ans après son premier passage à la tête du Mena.

L’annonce de cette nouvelle nomination a été faite le 26 juillet dernier par la Fédération nigérienne de football. Harouna Doulla sera secondé par Hassane Barkiré ‘’Lô’’ et par Mahamane Dan Kallou dit ‘’Bara’’, précise la même source. Le nouvel entraîneur du Mena a entamé son contrat avec une première séance hier lundi 29 juillet 2019 au Centre technique national de la FENIFOOT avec les joueurs présélectionnés pour disputer les éliminatoires du Championnat d’Afrique des nations (CHAN), une compétition réservée exclusivement aux joueurs évoluant dans les différents championnats nationaux sur le continent et pour la coupe de l’Union des Fédérations Ouest Africaine de Football (UFOA) 2019.

Le retour de Harouna Doulla à la tête du Mena est perçu par beaucoup d’observateurs  comme une sorte de volonté de faire renaître l’équipe nationale de ses propres cendres. Car de son premier passage à la tête de l’encadrement technique du Mena, les Nigériens n’ont gardé que de beaux souvenirs. C’est en effet Harouna Doulla qui a patiemment bâti une équipe solide qui s’est brillamment qualifiée pour le CHAN 2011. Sur les pelouses de Wad Madani et de Khartoum, les poulains de Harouna Doulla ont, par leurs prestations de qualité, donné une belle image du football nigérien. Ils ont tapé dans l’œil du public soudanais qui a fini par prendre fait et cause pour eux jusqu’aux quarts de finale de cette compétition où le onze national du Niger devrait rencontrer les Crocodiles du Nil soudanais. A cette occasion et sous la houlette de Harouna Doulla, le Mena a livré un match héroïque à Ondurman avant de perdre lors de la séance fatidique des tirs au but. C’est encore sous sa conduite que pour la première fois de son histoire, le Mena du Niger a pu se qualifier aux phases finales de la Coupe d’Afrique des Nations (Gabon 2012). Une qualification intervenue après les victoires historiques du Mena face aux Pharaons d’Egypte, et face aux Bafana-Bafana d’Afrique du Sud.

Elu meilleur entraineur africain 2011 par la Confédération Africaine de football, Harouna Doulla aura marqué d’une pierre blanche l’histoire du Mena jusqu’à son éviction suite à une mésentente avec Roland Courbis qui lui disputait curieusement  le contrôle du onze national. Son retour à la veille des grandes échéances internationales donne au Mena de réelles chances d’effectuer de bonnes campagnes africaines, et cela d’autant plus qu’avec « l’OVNI » François Zahoui, le Mena a tout simplement périclité.

 Oumarou Moussa(onep)