Conférence de presse à la Direction de la Nutrition : Des explications sur les avantages liés à l’allaitement maternel exclusif sans eau

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Dans le cadre de la Semaine mondiale sur l’allaitement maternel (SMAM), édition 2019, célébrée du 1er au 7 Août, le directeur de la Nutrition au Ministère de la Santé publique M. Nassirou Ousmane, a animé le 2 Août dernier à Niamey, une conférence de presse relativement à la pratique de l’allaitement maternel exclusif sans eau. Ces échanges avec la presse visent à outiller les journalistes sur cette thématique afin qu’ils puissent, à leur tour, mieux informer et sensibiliser la population sur les divers avantages de cette pratique. La conférence de presse s’est déroulée en présence du Chef de la Division Prévention au Ministère en Charge de la Santé et de la Responsable du Bureau Alimentation du Nourrisson et Jeune enfant ainsi que des partenaires.

Dans ses mots introductifs, le directeur de la Nutrition, M. Nassirou Ousmane a précisé que contrairement aux années antérieures où un thème général est proposé, cette année la sous-région a choisi un thème spécial pour célébrer cette semaine de l’allaitement maternel. «Nous avons un peu rompu avec la tradition qui consiste à garder le thème que l’Alliance Mondiale pour l’Allaitement Maternel propose au niveau mondial de manière générale en choisissant comme thème « allaitement maternel exclusif sans eau », a-t-il relevé.

Expliquant ce qu’est l’allaitement exclusif sans eau, M. Nassirou Ousmane a dit que c’est une méthode qui consiste à allaiter le nourrisson exclusivement avec du lait maternel sans l’introduction de l’eau ou d’autres aliments, jusqu’à l’âge de six mois, hormis ce qu’un spécialiste a prescrit. Il a rappelé que le lait maternel est d’ailleurs constitué à 90% de l’eau. « C’est un aliment complet qui contient tous les nutriments nécessaires pour la croissance », dit-il tout en précisant que l’objectif de cette démarche consiste à rehausser le pourcentage des femmes qui pratiquent un allaitement maternel exclusif sans eau car beaucoup d’entre elles font l’allaitement maternel mais en faisant recours à l’eau ou d’autres substances.

Evoquant les activités prévues lors de cette célébration, le Directeur de la Nutrition a indiqué qu’au cours de cette semaine, les activités tournent autour de la communication à travers les médias radiotélévisés, la presse écrite, la téléphonie mobile, ainsi que les réseaux sociaux. Il est ainsi prévu la diffusion de messages sur l’allaitement maternel exclusif sans eau sur les réseaux sociaux ; à travers les réseaux de téléphones mobiles ; un briefing des journalistes qui sera suivi d’une conférence de presse et l’organisation d’un débat télévisé en langues nationales et la diffusion de message/spots et documentaires sur les chaînes de télévision et à la radio  pendant toute la semaine. Au sujet de la réticence de certaines femmes à pratiquer l’allaitement maternel exclusif, le chef de division prévention, Dr Ada M. Idi a rassuré qu’il n’y a aucun danger qu’encourt l’enfant allaité  avec le lait maternel. « En plus ce lait couvre à 100% le besoin du nourrisson. En revanche, c’est plutôt le non respect de cette méthode qui peut engendrer les infections respiratoires ou gastriques chez l’enfant. Cette méthode protège la femme d’hémorragie de délivrance et facilite l’expulsion», précise-t-il.

Abondant dans le même sens, la responsable du Bureau Alimentation du Nourrisson et Jeune Enfant, Dr Maïmouna Boulama Jackou a dit que les avantages de l’allaitement maternel exclusif sans eaux sont nombreux aussi bien pour le nourrisson, la famille et même pour la communauté. Citant les spécialistes en la matière, elle a dit qu’il est unanimement admis que les premières goutes de lait maternel sont riches en anticorps et protègent l’enfant de diverses maladies les plus meurtrières dont l’insuffisance respiratoire et la diarrhée. Elle a ajouté que le lait maternel est plus digeste et plus assimilé par l’organisme que le lait artificiel. Dr Maïmouna Boulama Jackou a dit que les études ont aussi monté que cette pratique favorise le lien affectif entre le couple mère-enfant, soulignant que les enfants qui ont suivi cette méthode auront l’avantage d’être plus résistants aux maladies, plus brillants et réussiront plus que les  autres enfants.

Pour ce qui est des avantages de l’allaitement maternel exclusif pour les femmes, Dr  Maïmouna Boulama Jackou a dit que les études ont aussi montré que cette pratique est une méthode contraceptive efficace à plus 98%. Avec l’espacement des naissances, la famille sera plus harmonieuse et les femmes qui respectent cette méthode ont moins de chance de développer plus tard un cancer de l’ovaire ou du sein. Selon elle, c’est aussi une méthode qui permettra à la fois d’économiser du temps et des ressources financières. « Au lieu de s’attarder à la recherche de substitut du lait maternel, à bouillir les biberons ou même de se procurer de ces substituts, les femmes peuvent consacrer ce temps à d’autres choses », a-t-elle fait remarquer.

La responsable du Bureau Alimentation du Nourrisson et Jeune Enfant a ajouté qu’au plan environnemental, on aura moins de boites de conserve à jeter après utilisation ou encore moins à bouillir l’eau chaque fois. En respectant cette méthode, il y aura moins d’importation de ces substituts alimentaires. Bref, le respect de l’allaitement maternel exclusif a un apport non négligeable en termes de développement socio-économique. Notons qu’au cours de ces échanges, les journalistes ainsi que les participants ont été édifiés sur l’importance de cette pratique encourageante et à multiples avantages pour la société. Une méthode qui a  besoin d’être comprise et pratiquée.

 

Mamane Abdoulaye(onep)