La ministre de la Population tire le bilan satisfaisant de sa mission dans la région de Niamey

Société
Spread the love

Sharing is caring!

La mission ministérielle de suivi de l’installation de la Campagne Agro Sylvo pastorale et Hydraulique 2019 au titre de la région de Niamey qui a débuté le 25 juillet dernier, est arrivée à son terme le lundi 30 juillet dernier. Une réunion de synthèse générale, présidée par la ministre de la Population Dr Amadou Aissata Maiga à l’hôtel de ville de Niamey, a sanctionné la fin de la mission. Etaient présents, le gouverneur de Niamey, les conseillers techniques du Président de la République et du Premier Ministre, le président de la Délégation spéciale de la Ville de Niamey, les cadre centraux, régionaux, départementaux et responsables des programmes et projets.

Au cours de la synthèse générale, la ministre de la Population a indiqué que la mission a, pendant cinq (5) jours, sillonné tous les Arrondissements communaux et organisé des visites et des meetings avec les Populations toujours mobilisées et attentionnées. Ces visites ont porté sur des champs agricoles et de production de semences, l’Arboretum de l’Esplanade de la Mosquée des Grandes prières de Niamey, un site d’irrigation goutte à goutte et de transformation de manioc au siège de l’Association Nigérienne des Personnes Handicapées, une équipe de vaccination de la volaille, des stocks d’aliments bétail issus de la transformation des résidus de récolte ; l’usine de traitement d’eau potable extension Goudel 4 ; la station de traitement des boues de vidange de Koubia ; des mares semi-permanentes ; des groupements féminins ; un site de production d’orge ; un Centre de Santé Intégré en construction ; le château d’eau R16 ; une ferme avicole ; une rizière et un Poste d’Eau Autonome. « Toutes ces visites ont été enrichies par des échanges et suivies par des meetings avec les différentes couches sociales » a précisé Dr Amadou Aissata Maiga.

 

Comme d’habitude, la mission a tenu une réunion de synthèse. Cette année « nous retenons les principaux constats ci-après : Sur le plan agricole, la campagne d’hivernage 2019 a connu un retard dans son installation par rapport à l’année 2018 et par rapport à la normale. Les pluies utiles ont été enregistrées au cours du mois de juillet. Des poches de sécheresses et des vents violents ont occasionné des resemis dans tous les Arrondissements communaux. A la date du passage de la mission,  tous les 36 villages agricoles ont semé. Concernant la situation phénologique, le stade dominant est la levée avancée pour les céréales et le semis pour les légumineuses. La situation phytosanitaire a été caractérisée par des attaques des sautereaux mais elle est sous contrôle », a déclaré la ministre de la Population.

Dr Amadou Aissata Maiga a ajouté que la situation alimentaire connaît une légère baisse des prix des vivres comparativement à la même période en 2018. Sur le plan de la résilience, l’opération vente des céréales à prix modérés, dont la 4eme phase est en cours, a permis d’atténuer cette période de soudure. Dans le cadre de la maîtrise de l’eau pour les productions agro-sylvo-pastorales et halieutiques, on note la construction d’un seuil d’infiltration à Kongou Gonga et la réhabilitation d’un autre à Soudouré sur financement du Budget National. En ce qui concerne la Maison du paysan, deux sont effectives avec sept éléments chacune, dans les arrondissements communaux 1 et 5. Les instances de gouvernance de l’Initiative 3N sont installées et sont fonctionnelles dans tous les arrondissements communaux.

Sur le plan pastoral, la situation des pâturages est peu satisfaisante. Le stade dominant du développement végétatif des herbacés est la levée. Néanmoins, le pâturage aérien ou ligneux est en régénération et représente l’alimentation de base particulièrement en zone rurale. La situation zoo-sanitaire est calme malgré l’apparition de quelques foyers de maladies mais vite maîtrisés grâce notamment aux traitements et à la poursuite de la campagne de vaccination gratuite contre la péripneumonie contagieuse bovine, la peste des petits ruminants, la pasteurellose et la maladie du Newcastle.

Sur le plan de l’hydraulique et de l’assainissement, plusieurs ouvrages ont été réalisés pour renforcer la desserte en eau potable des populations. Il s’agit notamment du réservoir R16 de 2000 m3 à Saga Gorou qui permettra de desservir une population totale de 51 000 habitants ; de la station de traitement d’eau potable de Goudel 4 d’une capacité de 40 000 m3 avec comme innovation le traitement de la boue résiduelle ; de 10 postes d’eau mis en service pour soulager le problème d’alimentation en eau potable du quartier de Talladjé et de la mise en service de la station de traitement des boues de vidange de Koubia et la construction de plusieurs blocs de latrines.

En outre, au vu des dernières hauteurs de pluies enregistrées, les niveaux des points d’eau et du fleuve sont satisfaisants. Sur le plan de l’environnement, on note la production de 148 214 plants toutes espèces confondues avec la participation des pépiniéristes privés de la région ; la plantation sur 5 km linéaires ; la Régénération Naturelle Assistée sur 4 ha et la création d’un arboretum avec des espèces en voie de disparition au profit des générations actuelles et futures, dans le cadre du programme «Niamey Ville Verte» en collaboration avec la Fondation Tatali lyali.

« A l’occasion de ces visites et meetings, nous avons eu des échanges fructueux, particulièrement avec les agro producteurs, les éleveurs, les femmes, les jeunes, ainsi que les responsables de certaines ONG et Associations de développement intervenant dans les Arrondissements communaux de la région » a souligné la ministre de la Population. Aussi, Dr Amadou Aissata Maiga a précisé que les sujets abordés lors de ces échanges ont porté, entre autres sur la réussite du Sommet de l’Union Africaine ; la paix et la sécurité ; la fréquentation des centres de santé ; la scolarisation de la jeune fille et des enfants handicapés ; le mariage des enfants ; l’espacement des naissances et l’allaitement maternel ; l’autonomisation des femmes ; et la pratique de l’élevage intensif. Par ailleurs les différentes préoccupations exprimées par les acteurs concernés, feront l’objet d’une attention particulière. « Les populations quant à elles ont tenu à remercier SE. Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l’Etat et SE. Brigi Rafini, Premier Ministre, Chef du Gouvernement pour les multiples appuis dont elles bénéficient. Elles ont aussi exprimé leur gratitude à l’endroit des autorités régionales et communales, des services techniques et des partenaires au développement pour leur accompagnement. Le bilan des recommandations formulées lors de la mission précédente nous permet de constater qu’elles ont été majoritairement mises en œuvre, à la grande satisfaction des populations », a conclu la ministre Dr Amadou Aissata Maiga.

Pour sa part le gouverneur de Niamey, M. Hassane Issaka Karanta a rappelé que l’installation de la campagne d’hivernage 2019-2020 a été tardive dans la région. Cependant a poursuivi le gouverneur de Niamey, les populations gardent l’espoir qu’elle va s’améliorer avec les décades à venir. Par ailleurs, elles ont formulé les vœux que les établissements les scolaires soit clôturés pour sécuriser les élèves et les enseignants ; la vente à prix modéréqu’ils ont salué avec ardeur doit se poursuivre jusqu’à octobre ; le recrutement d’agent de santé qualifié pour pallier leur insuffisance dans les formations sanitaires périphériques. « Ces populations engagées dans les cultures de contre saison renforcent l’autonomisation des femmes ruralestrès chère à nos autorités ; elles souhaitent la réalisation de piste rurale permettant leur désenclavement et l’écoulement de leurs produitsmaraichers » a-t-il plaidé.

 

Yacine Hassane