Santé : Les troubles fonctionnels intestinaux

Société
Spread the love

Sharing is caring!

D’après les techniciens de la santé, les troubles fonctionnels intestinaux désignent un ensemble de manifestations digestives caractérisées par la présence, en association ou en alternance, de trois signes : douleur, constipation et diarrhée.

Les troubles fonctionnels intestinaux sont très répandus selon les professionnels de la santé. Et il semble qu’ils sont deux fois plus signalés chez la femme que chez l’homme. D’autre part, les troubles fonctionnels intestinaux, peuvent survenir à tout âge. Mais, le plus souvent, c’est avant trente (30) ans. Selon les techniciens, ils sont dus à un trouble de la motricité et/ou de la sécrétion de l’intestin et ceci sans qu’il ait eu de lésion visible.

Les symptômes des troubles fonctionnels intestinaux sont de plusieurs ordres. Les praticiens disent que la douleur est le signe le plus fréquent. Elle est très variable, elle peut être diffuse dans tout le ventre, suivre le trajet de l’intestin ou se localiser à une partie de l’abdomen. C’est une douleur qui apparaît souvent après les repas et ceci à type de crampe, de torsion ou de brûlure. Elle est calmée par l’émission de gaz ou de selles. Autre symptômes des troubles fonctionnels intestinaux ce sont : la constipation, la diarrhée, les ballonnements. Pour ce qui est de la constipation, on relève qu’elle est généralement associée à la douleur, peut alterner avec des épisodes de diarrhée. Cette diarrhée intervient surtout le matin, elle est matinale et impérieuse et s’annonce après le petit déjeuner ; mais elle n’entraîne pas d’amaigrissement. De nombreux autres signes peuvent être associés : ballonnements, nausées, éructation, bruits intestinaux, maux de tête.

Les praticiens disent que l’ensemble de ces troubles disparaît souvent au repos et se manifeste plus volontiers lors de périodes de stress (affectifs, professionnels). Pour ce qui est du diagnostic, les techniciens relèvent que l’examen clinique est en général  normal. Parfois on retrouve une distension intestinale gazeuse (météorisme) ou une douleur provoquée sur le trajet de l’intestin.

 

Le traitement ?

 

Les praticiens, indiquent qu’outre des mesures d’hygiène et de diététique, le traitement dépend essentiellement des symptômes prédominants. C’est ainsi qu’en cas de douleur, on utilise des médicaments contre les spasmes (antispasmodiques). En cas de constipation, il est conseillé une alimentation avec l’apport de fibres contenues dans les végétaux (céréales, légumes verts, salades, fruits), la prise de boissons abondantes et le remplacement des purgatifs irritants. Mais en cas de diarrhées disent les techniciens, on doit diminuer la prise des végétaux et utiliser des médicaments ralentissant le transit intestinal.

 

Issaka Saidou(onep)