Diffa : La FAO organise un atelier à N’guigmi sur la prévention des conflits communautaires et la consolidation de la paix 

Société
Spread the love

Sharing is caring!

La salle de réunion de la Mairie de N’Guigmi a servi de  cadre à la tenue de l’ atelier sur la prévention des conflits communautaires et la consolidation de la paix  pour un pastoralisme résilient dans la zone transfrontalière Niger-Tchad. C’est le Préfet du  département, M. Fougou  Boukar Laminou qui a présidé la cérémonie d’ouverture de cet atelier, en présence  des Maires de N’guigmi,  Bosso , Kablewa, Gueskérou et Toumour, des chefs traditionnels et des responsables des associations Eleveurs-Agriculteurs. L’objectif de la rencontre est le renforcement des capacités des  différents acteurs de la communauté rurale en gestion pastorale. L’atelier a duré du 8 au 9 août 2019.

Quatre  allocutions  ont  marqué  la  cérémonie. D’abord  la  vice-Maire  qui  a  souhaité  la  chaleureuse  bienvenue aux participants  avant de se réjouir  du  choix  de  son  entité  administrative  pour  abriter les  travaux  de  cette  importante  rencontre. La rencontre  a  poursuivi  Mme Abdoulrahim  Aissata  Mamane  revêt  un caractère  de  taille  car  il s’agit  d’une  question de quiétude  de nos  agriculteurs  et  éleveurs  donc une opportunité d’asseoir  une  stratégie  de  prévention et  de règlements de conflits. A son tour le chef de Canton de  N’guigmi, l’Honorable  Inoussa Maï Manga, a  salué  et  remercié  la  FAO pour  sa  forte  implication  dans  la prévention, et  la  recherche  des  solutions  adéquates  aux  conflits  communautaires.

Le  Chef  du Sous-Bureau  FAO  de Diffa, a lui,  salué  la  présence  effective  des  acteurs  concernés  par  la  question  avant  de  dévoiler  l’objectif  de  la  rencontre  qui  se  tient  à N’guigmi   carrefour  du  pastoralisme  et  dans  une  période  d’hivernage. Aussi, a poursuivi  Alio  Hamza  Djibril,  son  institution  prône pour  une  politique stratégique pour prévenir les conflits communautaires  et  la  consolidation  de  la  paix  pour  un  pastoralisme résilient. «Pour réussir cette mission,  la  FAO  organise  plusieurs formations à  l’intention des  acteurs-clés  de la question» a-t-il  conclu.

Dans  son  discours  d’ouverture,  le  Préfet   du  département  de  N’guigmi  a    rendu  un  vibrant  hommage  à  la  FAO  pour  toutes   les  actions  multiformes  qu’elle  réalise  dans  notre  pays  accompagnant  ainsi  l’Etat  dans  la  recherche  du  bien-être   de  nos  laborieuses  populations.

  1. Fougou Boukar a souligné  que  le  thème  de  la  rencontre  est  d’actualité  car  la  question  de  la  gestion  pastorale  constitue  une préoccupation qui  mérite  une  réflexion pour  proposer des voies de  solutions. «Le pari est  lancé,  les  acteurs-clés  doivent  résolument s’impliquer  pour  une  analyse  minutieuse  de  la question»  a-t-il  conclu.

Mato   Adamou ONEP   DIFFA