Les Evêques du Niger adressent leurs vœux à la communauté musulmane à l’occasion de la fête de la Tabaski : «Nos différences religieuses ne doivent pas être des routes parallèles, mais des chemins qui s’entrecroisent dans la foi pour que règne la paix sociale au profit de tous», déclare l’Archevêque de Niamey, Mgr Laurent Lompo

Société
Spread the love

Sharing is caring!

La communauté musulmane de notre pays a célébré dimanche dernier, la fête de la Tabaski, à l’instar de beaucoup de pays de la Oumma Islamique. Comme à l’accoutumée, les Evêques de l’Eglise Catholique du Niger, en communion avec les communautés chrétiennes de Niamey et de Maradi ont été heureux de leur souhaiter la bonne fête de Tabaski.

 

«La fête de Tabaski nous rappelle qu’en tant que croyants, nous sommes appelés, comme Abraham, à nous soumettre au quotidien à la volonté de Dieu et à nous offrir à Lui en sacrifice saint en nous dépensant généreusement les uns pour les autres pour l’épanouissement de tous », a soutenu l’Archevêque de Niamey, Mgr Laurent Lompo.

Frères en Dieu et en humanité a-t-il ajouté, nous sommes donc invités à tisser et à consolider  entre nous des relations d’amour, de paix, de justice, de solidarité, et à travailler ensemble pour le développement de notre cher pays le Niger.

Mgr Laurent Lompo a ensuite rappelé que la fête de Tabaski est célébrée après que notre pays ait accueilli la Conférence de l’Union Africaine, et alors que nos yeux sont tournés vers les prochaines échéances électorales. « Nous connaissons également de nos jours la montagne de misères et de pleurs de millions d’êtres humains qui ne sont plus en sécurité et qui manquent de l’essentiel dans leur vie » a rappelé l’Archevêque de Niamey.

Pour lui, toutes ces situations nous imposent donc de collaborer ensemble, dans un dialogue franc et sincère, pour donner sans cesse à notre pays la chance de vivre dans la paix et de se développer pour le bien de tous. Nos différences religieuses ne doivent pas être des routes parallèles, mais des chemins qui s’entrecroisent dans la foi pour que règne la paix sociale au profit de tous.

« Que le Dieu Tout Puissant et Miséricordieux nous aide à mettre la paix, la justice et le respect mutuel au cœur de notre vie de croyants et de nos communautés ! Qu’il nous accorde d’abondantes pluies pour le bien de toute la population nigérienne » a conclu Mgr Laurent Lompo.

 

Abandé Moctar