Point de presse du directeur des examens  sur les résultats du Baccalauréat, session 2019 : ‘’Le taux de réussite de 26,56% est l’un des plus faibles taux enregistrés aux examens du baccalauréat depuis 2013’’, déclare Dr. Alhou Bassirou

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le directeur des examens du Baccalauréat, Dr. Alhou Bassirou, a animé hier matin, à Niamey, un point de presse relatif à la proclamation officielle des résultats enregistrés à l’issue des examens du baccalauréat session 2019. Sur un total de 65.311 candidats inscrits cette année aux examens du Baccalauréat, 62.226 se sont réellement présentés et 16.529 ont été déclarés définitivement admis sur toute l’entendue du territoire national, soit un taux de réussite de l’ordre 26,56 %. Comparativement à l’année 2018, les effectifs des candidats au baccalauréat ont connu une hausse de l’ordre de 6%.

A l’entame de ce point de presse, le directeur des examens du baccalauréat, Dr. Alhou Bassirou a d’abord adressé toute sa gratitude et sa reconnaissance aux autorités politiques et administratives du Niger qui se sont toujours investies pour que ces examens se déroulent dans la plus grande sérénité et dans les meilleures conditions matérielles, financières et sécuritaires. Dr. Alhou Bassirou a par ailleurs salué l’engagement du ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de

l’Innovation ainsi que des autorités rectorales de l’Université Abdou Moumouni aux côtés de la direction des examens du début jusqu’à la fin de ces examens. ‘’ Nous gratitude va également à l’endroit des membres des différentes commissions d’élaboration des sujets pour leur professionnalisme, leur abnégation et leur discrétion dans l’accomplissement de la délicate mission qui est la leur. Nous adressons nos vifs remerciements aux points focaux régionaux de la direction des examens du Baccalauréat, aux membres du comité de suivi des activités du Bac, aux directeurs régionaux de l’enseignement secondaire, à l’ensemble des membres des jurys et aux responsables de la direction d’éducation physique et sportive du ministère de l’enseignement secondaire dont la collaboration et l’investissement ont permis d’aboutir aux résultats obtenus’’, a relevé Dr. Alhou Bassirou.

S’agissant du déroulement des examens du baccalauréat, Dr. Alhou Bassirou a précisé que les candidats ont été repartis dans 150 jurys dont 49 à Niamey et 101 à l’intérieur du pays. Cette année, huit (8) nouveaux centres ont été créés. Il s’agit en l’occurrence des centres de Liboré dans la région de Tillabéry ; Loga et Koré Mairoua dans la région de Dosso ; Badaguichiri et Tchintabaraden dans la région de Tahoua ; Safo région de Maradi ; Takiéta dans la région de Zinder et enfin N’Guigmi dans la région de Diffa. Parmi ces centres, a souligné le directeur des examens du Baccalauréat, six (6) sont érigés en centres secondaires (Liboré, Koré Mairoua, Badaguichiri, Safo et Takiéta) auxquels s’ajoute le centre de Tchirozerine dans la région d’Agadez. En effet, il y a lieu aussi de relever que onze (11) spécialités ont été introduites cette année. Dr. Alhou Bassirou devait aussi présenter les résultats en trois catégories à savoir : les résultats globaux sur l’ensemble du pays ; les résultats par région et enfin les résultats par type de bac et par série/spécialité. Par rapport à la première catégorie des résultats, il ressort que sur un total de 65.311 candidats inscrits, seuls 16.529 ont été déclarés admis, soit un taux de réussite de l’ordre de 26,56.

Quant aux résultats par région, ils présentent ainsi : région d’Agadez, sur un total de 2959 candidats inscrits, 700 ont été déclarés admis, soit un taux de réussite de 24,95% ; région de Dosso, les candidats inscrits étaient au nombre de 6225 et 1.754 sont admis, soit un taux de réussite de 29,42%; région de Diffa  1389 candidats sont inscrits et 331 sont admis, soit un taux de réussite de 25,54% ; région de Maradi 12.257 candidats inscrits et 2700 ont été admis, soit un taux de réussite de 23,07% ; région de Tahoua  6394 candidats sont inscrits et  1.607 sont admis, soit un taux de réussite de 26,01% ; région de Tillabéri 5459 candidats sont inscrits et 1273 sont admis, soit un taux de réussite de 24,97% ; région de Zinder 6761 candidats sont inscrits et 1.862 sont admis, soit un taux de réussite de 28,71% et enfin région de Niamey 23.867 candidats inscrits et 6302 sont déclarés admis, soit un taux de réussite de 27,77%.

La dernière catégorie des résultats est relative au type de bac et par série. Ainsi, au bac général, sur un total de 61.482 candidats inscrits, seuls 15.012 sont admis, soit un taux de réussite de 25,54%. Pour le bac technique (Industrie pétrolière), il a été enregistré 428 admis sur 1.626 candidats inscrits, soit un taux de réussite de 29,62%. Et enfin, au bac professionnel, sur un total de 2.203 candidats inscrits, on dénombre 1.089 admis, soit un taux de réussite de 54,67%.

En définitive, on se rend compte que le taux de réussite de cette année (26,56%) est l’un des plus faibles taux enregistrés aux examens du baccalauréat depuis 2013. Ce faible taux de réussite, qui ne saurait laisser quiconque indifférent, interpelle à juste titre l’ensemble des acteurs du sous secteur de l’enseignement secondaire à plus d’effort de stabilité, de discipline, de respect de l’éthique et de la déontologie dans les établissements scolaires a conclu le directeur des examens  du Baccalauréat.

 

Hassane Daouda(onep)