1ère édition de Takara Kokowa organisée par l’Union des Journalistes Sportifs du Niger : Le lutteur Kadri Abdou de Dosso rafle le 1er prix en lutte traditionnelle

Sport
Spread the love

Sharing is caring!

Sous le parrainage du ministère de la jeunesse et des sports et la Fédération Nigérienne de Lutte traditionnelle,  l’Union des Journalistes Sportifs  du Niger (UJSN) a organisé du 16 au 17 août  à l’arène de lutte Salma Dan Rani de Dosso, la première édition d’un tournoi de lutte traditionnelle, dénommé Challenge Tabaski ou Takara Kokowa. Ce tournoi a mis aux prises les huit meilleurs lutteurs du Niger à savoir Kadri Abdou dit Issaka Issaka de Dosso triple champion national, Saley Daouda d’Agadez, Mansour Issa de Diffa, Sani Abou de Maradi, Yahaya Kaka de Tahoua, Laouali Abdou Dan Téla de Zinder, Yacouba Adamou de Niamey et Ousmane Hassane de Tillabéry.

La cérémonie d’ouverture  de la première édition du tournoi  Takara Kokowa a été présidée par le gouverneur de la région de Dosso, M. Moussa Ousmane en présence du premier vice-président du conseil régional de Dosso, du président de la FENILUTTE et de nombreux invités. Dans l’allocution qu’il a prononcée à cette occasion, le gouverneur de la région de Dosso s’est réjoui du choix porté sur la cité des Djermakoyes pour abriter cette manifestation. S’adressant aux huit lutteurs sélectionnés, le gouverneur de Dosso leur a signifié qu’ils sont les représentants de toute la nation.

Pour sa part, le président de l’Union des Journalistes Sportifs du Niger, M. Mahamadou Gingarey a indiqué que Takara Kokowa est un rêve de trois mois qui vient d’être réalisé. Cette initiative a-t-il précisé a pour but de donner la compétition aux lutteurs car au Niger la lutte constitue le sport roi. Le choix de Dosso pour organier la présente compétition a souligné le président de l’UJSN n’est pas fortuit, car Dosso détient trois titres et dispose de la meilleure arène moderne du Niger. M. Mahamadou Gingarey a remercié tous les partenaires qui ont accompagné l’UJSN dans cette entreprise.

Le président de la FENILUTTE, M. Moussa Ounfana   a souligné que le tournoi de Dosso sera inscrit en lettres d’or dans l’histoire de l’Union des Journalistes Sportifs du Niger et permettra aussi de promouvoir la pratique sportive en général et de la lutte traditionnelle en particulier. M. Moussa Ounfana a remercié le président de la république, le premier ministre et tout le peuple nigérien pour la confiance qui l’a propulsé  à la tête de la FENILUTTE. M. Moussa Ounfana s’est longuement appesanti sur l’importance de la lutte, vecteur de l’unité nationale; ce sport le plus ancien qui occupe une place importante dans les manifestations socio-culturelles.

Le président de la FENILUTTE a lancé un vibrant appel à toute la population du Niger, les entreprises, les commerces et les sociétés de mettre la main à la poche à chaque fois qu’il s’agit de la lutte traditionnelle pour accompagner cette volonté de nos dirigeants à satisfaire la jeunesse dans son ensemble.

Quelques instants après, les combats ont commencé avec les quarts de finale. C’est ainsi que Ousmane Hassane a disposé de Sani Abou, Saley Daouda a battu Laouali Dan Téla, Issaka Issaka est arrivé à bout de Yacouba Adamou et Yahaya Kaka a disposé de Mansour Issa. La matinée du dimanche a été marquée par les deux demi-finales. A l’issue de ces deux rencontres palpitantes, Saley Daouda d’Agadez a éliminé Yahaya Kaka de Tahoua de la course tandis que Kadri Abdou alias Issaka Issaka supporté par les populations de la cité des Djermakoye est arrivé à bout de Ousmane Hassane.

Dans l’après-midi du dimanche l’arène de lutte Salma Dan Rani de Dosso a fait le plein à l’occasion de la finale qui a mis aux prises Saley Daouda à Issaka Issaka. Plusieurs invités ont effectué le déplacement de Dosso au nombre desquels le Commissaire chargé de l’Organisation des Grands Evènements (COGE) M. Adamou Imirane Maiga et toutes les autorités régionales de Dosso. Cette finale âprement disputée a été à l’avantage du chouchou de Dosso sous un tonnerre d’applaudissements. Auparavant pour le compte de la troisième place c’est Ousmane Hassane qui sort victorieux face à Yahaya Kaka.

A l’issue de ce tournoi, Kadri Abdou de Dosso occupe la première place et reçoit une enveloppe de un million de francs CFA, deuxième Saley Daouda le finaliste malheureux qui s’en sort avec 500.000 francs FCFA, Ousmane Hassane troisième reçoit une somme de 300.000 francs CFA et Yahaya Kaka quatrième se contente de 200.000 francs FCFA. Les quatre autres lutteurs à savoir Sani Abou de Maradi, Laouali Dan Tela de Zinder, Yacouba Adamou de Niamey et Mansour Issa de Diffa reçoivent chacun une enveloppe de consolation de 100.000 francs FCFA.

Le président de l’Union des Journalistes Sportifs du Niger, M. Mahamadou Gingarey très émus de cette première édition du tournoi Challenge Tabaski ou Takara Kokowa a vivement remercié les populations de Dosso pour leur mobilisation. L’UJSN a-t-il indiqué a donné à la population des Djermakoyes la possibilité de vivre des combats palpitants de lutte avec les 8 meilleurs lutteurs du Niger.

L’objectif de l’UJSN a souligné son président est de faire en sorte que cette association soit connue sur le plan national et pour cela a-t-il précisé l’UJSN doit être présente dans toutes les activités sportives afin d’apporter sa contribution à l’édification nationale. Il s’agit pour l’union a indiqué M. Mahamadou Gingarey d’apporter son soutien aux fédérations sportives afin de faire la promotion du sport en général.

 

Mahamane Amadou ANP-ONEP/Dosso